Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Catégorie ‘Chine afrique’

Qui sont ces importateurs africains en Chine-ChinecroissanceDepuis une pièce sans fenêtre d’un immeuble vétuste de Hong Kong, le Guinéen Ali Diallo envoie vers l’Afrique des produits électroniques fabriqués dans des usines voisines. Dans le sud de la Chine, des milliers d’Africains alimentent le commerce vers leur continent d’origine.

Ali Diallo, 39 ans, est l’un des nombreux maillons des échanges entre la deuxième économie mondiale et un continent en pleine expansion.

Lire la suite… »

La Chine prete 20 milliards de dollars à l'Afrique - ChinecroissanceLe président chinois a annoncé, lors du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), que la Chine va doubler le montant de ses prêts accordés à l’Afrique au cours des trois prochaines années.

Pour séduire son premier partenaire économique, l’empire du milieu ne s’est pas retenu. Le pays va doubler le montant de ses prêts accordés aux pays africains au cours des 3 prochaines années, passant de 10 à 20 milliards de dollars (soit environ 16 milliards d’euros). C’est le président Hu Jintao qui l’a annoncé lors de l’ouverture du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui s’est déroulé le 19 et 20 juillet 2012 à Pékin.

Lire la suite… »

La Chine accorde au Mali 103 milliards de FCFA - ChinecroissanceLa Chine a accordé au Mali 103 milliards de francs CFA (environ 210 millions de dollars) aux termes d’une série d’accords de prêt et de don signée jeudi au palais de Koulouba sous la présidence du chef de l’État, Amadou Toumani Touré et en présence du Premier ministre et des membres du gouvernement.

Il s’agit de deux accords de prêt d’une valeur de plus de 97 milliards de FCFA, destinés au financement de la première phase de l’autoroute Bamako-Ségou (77,250 milliards de Fcfa) et à la modernisation du réseau de fibre optique du pays (20 milliards de Fcfa).

Lire la suite… »

Tags: Afrique, Mali
Nov-16-2009

La présence de la Chine en Afrique

Publié par Pierre dans Chine afrique

La présence de la Chine en AfriqueLes entreprises françaises observent avec fébrilité la montée en puissance de la Chine en Afrique qui risque de leur tailler des croupières sur leur ancien pré carré mais qui pourrait, aussi, leur offrir des opportunités sur le continent.

Célébrée par un récent sommet en Egypte, la « Chinafrique » n’est pas une vue de l’esprit. Armé d’inépuisables réserves de change, Pékin déverse, aujourd’hui, sur le continent 15 fois plus d’investissements qu’en 2003 afin d’étancher sa soif de matières premières et offrir des débouchés à ses entreprises.

Lire la suite… »

Mai-15-2009

La Chine investit et dynamise le Congo

Publié par Pierre dans Chine afrique

chinois-au-congo

Longtemps à l’abandon, la capitale est aujourd’hui en pleine mutation. Une effervescence liée aux investissements de Pékin, le nouvel allié du Congo.

A Kinshasa, durant des décennies, le temps semblait s’être arrêté. Kin la belle, devenue Kin poubelle, s’enfonçait dans la crasse. Cette fois, le temps s’est mis à galoper, la ville est comme un géant qui se redresse en faisant craquer ses jointures.

Les visiteurs sont frappés par la transformation du boulevard du 30-Juin, cette épine dorsale qui risque désormais de couper la ville en deux : plusieurs ronds-points ont été gommés, les statues érigées par Kabila père et fils [Laurent-Désiré et Joseph Kabila, respectivement présidents de la RDC de 1997 à 2001 et de 2001 à ce jour] attendent des temps meilleurs sur les bas-côtés, la berme centrale sur laquelle se juchaient mendiants ou vendeurs de journaux a été effacée.

Lire la suite… »

chine-congo

La Chine, pour soutenir sa croissance accélérée, se tourne vers les ressources minières et énergétiques de l’Afrique et donc du Congo. Mais elle le fait sur une base de bénéfices réciproques et de respect mutuel qui relance la confiance des Congolais et dérange les habitudes des Occidentaux dans ce qu’ils considèrent depuis longtemps comme leur «chasse gardée».

Les Chinois s’installent au Congo. Les Chefs d’entreprises sont attirés par les mines du Katanga et par les occasions d’affaires dans trop de secteurs où les Congolais sont en retard, ou pas du tout présent. Des techniciens travaillant sur de grands projets. Des gérants de magasins généraux dans les quartiers populaires.

Lire la suite… »