Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Catégorie ‘Economie’

Mai-3-2009

Chine : Croissance rapide des prêts bancaires

Publié par Pierre dans Economie

piles-yuans

La croissance rapide des prêts bancaires en Chine a provoqué des inquiétudes sur l’augmentation éventuelle des créances douteuses. La Banque centrale de Chine et la Commission de régulation bancaire reconnaissent cette croissance mais indiquent que c’est un développement positif.

Les banques chinoises ont accordé 4,58 milliards de yuans de prêts au premier trimestre. C’est plus de 90% de l’objectif minimum fixé par le gouvernement central pour l’année entière. En mars, les nouveaux prêts ont augmenté de 1,89 milliards de yuans, un record.

Selon la Commission de régulation bancaire, la qualité des actifs des banques s’est également améliorée.

Lire la suite… »

Mai-3-2009

Chine Croissance : Forte Performance

Publié par Pierre dans Economie

Chine billets

Avec 6,5% cette année, “une forte performance étant donné le contexte mondial”, la prévision de croissance en Chine est presque insolente dans le sombre tableau du FMI où celle du PIB mondial tombe à -1,3%, mais elle est nettement insuffisante vue de Pékin.

La troisième économie de la planète fait indéniablement preuve de résistance à la sinistrose ambiante, alors que les Etats-Unis et le Japon, première et deuxième économies, sombrent à -2,8% et -6,2%.

Lire la suite… »

Avr-25-2009

La Chine accumule des réserves en or

Publié par Pierre dans Economie

or-chine-bbgLes réserves en or de la banque centrale de Chine ont grimpé de 75% depuis 2003, portant la Chine au rang du cinquième plus grand détenteur d’or.

Avec une réserve de 1 054 tonnes d’or, soit une valeur de 31 milliards de dollars américains, la Chine dépasse la Suisse, le Japon et les Pays-Bas pour devenir la cinquième puissance la plus riche en or.

En six ans, la Chine a ainsi amassé plus de 400 tonnes d’or, soit l’équivalent du montant que le Fonds Monétaire International se propose de vendre lors des trois prochaines années.

Lire la suite… »

Avr-25-2009

La Chine achète toujours des obligations US

Publié par Pierre dans Economie

**Le rebond a-t-il toujours cours ? Nous n’en sommes pas certain. Nous nous attendions à le voir durer jusqu’en juin, remettant le Dow dans le canal des 10 000 points. Mais tout peut arriver.

* Peut-être les choses vont-elles mieux de l’autre côté de la planète. Comment va la Chine ? Les analystes sont “prudemment optimistes”, déclare un article du New York Times.

* Les ventes au détail, en Chine, serait en hausse de 15%.

* Parallèlement, un autre article nous dit que la Chine accélère ses achats de dette du Trésor américain.

* Hmmm… pourquoi la Chine ferait-elle une chose pareille ? La réponse officielle à cette question, c’est que la dette du Trésor américain n’est pas uniquement le crédit le plus abondant au monde — c’est aussi le plus fiable.

Lire la suite… »

chine-2020La Chine profite déjà de la forte croissance des autres marchés emergents, avec qui elle réalise une grande partie de ses échanges.

Selon un analyste de la Deutsche Bank, le PIB de l’Empire du Milieu aura dépassé celui des Etats-Unis dans la prochaine décennie, grâce notamment au développement des secteurs énergétiques et de la technologie.

Lire la suite… »

Avr-23-2009

Le libre-échange serait-il responsable ?

Publié par Pierre dans Economie

crise-financiere

La hausse du chômage, consécutive à la crise financière qui frappe l’économie mondiale depuis l’automne 2008, suscite inquiétudes et propositions visant à contrôler le libre-échange. De quoi parle-t-on ? Le libre-échange suppose que la spécialisation des producteurs dans leurs domaines d’excellence permet d’améliorer le bien-être collectif. Plutôt que de produire du blé, du vin et des chaussures, un producteur a intérêt à produire du blé en obtenant de meilleurs rendements et à acheter du vin et des chaussures à d’autres producteurs.

Lire la suite… »

Avr-21-2009

Chine : Le défi de la consommation intérieure

Publié par Pierre dans Economie

cadres_chinoisPar les temps qui courent, on se contente de peu. La Chine se satisfera donc de 6 %. La croissance chinoise a, en effet, bien ralenti durant les trois premiers mois de l’année. S’il fallait un argument pour finir d’enterrer la théorie du découplage, le directeur des prévisions économiques du Centre d’information d’Etat chinois l’a donné sans sourciller la semaine dernière. Un PIB trimestriel en hausse de seulement 6 %, voilà qui serait le taux de croissance le plus faible depuis 1992, date de la création de cet indicateur. Pour l’année en cours, le PIB chinois devrait croître de 5 à 8 %, selon les estimations. Dire que le PIB chinois a augmenté en moyenne de 9,4 % par an, entre 1998 et 2007. Cette année-là, il a même bondi de 13 %.

Ce n’est pas le seul chiffre en berne. La valeur totale des échanges commerciaux chinois (exportations et importations) a chuté de plus de 20 % en mars, en comparaison annuelle. Malgré tout, la balance commerciale chinoise n’a pas déshonoré, ses importations ayant plus chuté que ses exportations.

Lire la suite… »

Wen Jiabao

Grâce à la demande interne, l’indice de production manufacturière redémarre.

Le premier ministre, Wen Jiabao, l’avait promis en début d’année : la Chine serait la première à sortir de la crise. Le Bureau national des statistiques (BNS) veut y croire, après la publication de l’indice des achats manufacturiers en hausse à 52,4 en mars contre 49 en février. Au-dessus de la barre des 50 en mars, il indique une progression de la production manufacturière.

«L’indice ne montre pas seulement que le plan de relance du gouvernement a commencé à faire effet, mais indique également une stabilisation de l’économie», assure Ma Jiantang, porte-parole du BNS. Le secteur manufacturier est un des bénéficiaires des généreux crédits accordés par les banques chinoises sur les injonctions du gouvernement.

Lire la suite… »

Avr-19-2009

Croissance : la Chine prête à rebondir

Publié par Pierre dans Economie

La croissance chinoise est tombée à 6,1 % au premier trimestre, son plus bas niveau depuis quinze ans.

China Economy

Le paradoxe chinois est en route. Avec sa plus mauvaise performance de l’histoire des rapports trimestriels du Bureau national des statistiques (BNS), l’économie chinoise serait sur la voie de la reprise.

La croissance a atteint 6,1 % au premier trimestre, par rapport à la même période l’année dernière. Le produit intérieur brut avait marqué un premier coup de frein au troisième trimestre 2008 avec une progression de 6,8 %, contre le record de près de 13 % sur l’année 2007. Mais les dirigeants espèrent que le pire est passé. Stephen Green, économiste en chef de la Standard Chartered Bank à Shanghaï, souligne la «reprise impressionnante et rapide de la croissance», tandis que Sherman Chan, de Moody’s Economy.com, aperçoit le «bout du tunnel». Pour preuve, le retour de nombreux indicateurs au vert au mois de mars.

Lire la suite… »

Gao Haihong Directrice du département de finances internationales à l’Académie des sciences sociales de Pékin Recueilli par PASCALE NIVELLE (à Pékin)

dollars-face-a-la-monnaie-chinoise

«Je parle de quelque chose que je ne verrai sans doute pas de mon vivant : le remplacement du dollar tout-puissant par une monnaie supranationale sur les marchés internationaux.»

«La Chine et tous les pays émergents, dépendants du dollar, en rêvent. Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la Banque centrale chinoise, a fait cette proposition à la veille du G20. Ce n’est pas un concept nouveau, notre Premier ministre l’a déjà évoqué.

Ce qui l’est, c’est qu’un fonctionnaire de haut rang s’exprime publiquement et de façon claire. La prédominance du dollar, imposée aux pays émergents, est un choix irresponsable des Etats-Unis. Au mieux, on peut les taxer d’ignorance de bonne foi, mais la dévaluation du dollar est surtout bénéfique à leur marché. Leur plan de relance stimulera leur économie, mais accroîtra les risques d’instabilité sur les marchés internationaux.

«L’établissement d’une monnaie supranationale, en fait un paquet de monnaies, atténuerait les effets négatifs des taux de change. Elle prendrait en compte le yuan et le poids de notre économie réelle, cela rétablirait un équilibre. Ni moi ni Zhou Xiaochuan n’avons précisé de quelle manière cette réforme peut se faire. On en parle de façon abstraite, un peu idéale. Quelle institution pour la mettre en œuvre ? Le FMI peut être une option mais, pour l’instant, il est géré par les Etats-Unis.»

«Il faudrait inventer une structure où chaque pays serait représenté correctement. La Chine est un grand pays toujours en développement, beaucoup de facteurs limitent encore sa revendication d’une place importante dans les institutions internationales. Mais ce jour viendra en temps opportun. Nous nous donnons du temps, et nous avons confiance. L’important, c’est que la Chine s’exprime sur ces sujets. Au dernier G20, la Chine était plus en retrait. Aujourd’hui, elle donne sa réponse au plan de relance du gouvernement américain, qui comprend le rachat massif de sa dette. Il est temps que nous déclarions aux Américains que nous avons le choix. Et que le soutien de la Chine aux Etats-Unis ne sera total que si son intérêt est garanti.»

Gao Haihong, 45 ans, est directrice du département finances internationales à l’Académie des sciences sociales de Pékin, proche du gouvernement.

(source : Liberation.fr)

Page 7 sur 7
1 5 6 7