Audi a du mal a suivre la croissance chinoise

Audi a du mal a suivre la croissance chinoiseLe constructeur automobile haut de gamme allemand Audi a comme ses concurrents du mal à répondre à la demande en provenance de Chine, un pays qui pourrait devenir cette année son premier marché devant l’Allemagne, a déclaré son patron dans la presse vendredi. « En Chine nous sommes à la limite de nos capacités en permanence », a dit au quotidien Börsenzeitung le patron d’Audi, Rudolf Stadler, « nous sommes tout le temps en train d’augmenter les capacités » de production.

Dans les cinq prochaines années, Audi va devoir augmenter sa capacité de production en Chine à 300.000 véhicules, a-t-il ajouté. Son concurrent BMW avait indiqué la semaine dernière une révision en forte hausse du nombre de voitures importées d’Allemagne en Chine, la production locale ne pouvant satisfaire la demande.

Pour Audi, filiale du numéro un européen de l’automobile Volkswagen, la Chine pourrait cette année devancer l’Allemagne et devenir le premier marché de la marque, a dit M. Stadler. Mais « nous ne pouvons pas postuler qu’il y aura toujours 30% à 40% de croissance par an dans les années à venir » en Chine, a-t-il tempéré, « cela va contre toutes les expériences ».

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *