Pourquoi la Chine accumule-t-elle des “cimetières” de voitures électriques ?

Pourquoi la Chine accumule-t-elle des “cimetières” de voitures électriques ?

La Chine est confrontée à des images troublantes de “cimetières” de voitures électriques abandonnées en grand nombre, suscitant des préoccupations écologiques et économiques. Cependant, la voiture électrique elle-même n’est pas la cause directe de cette situation. Des décisions politiques et industrielles malavisées ont contribué à créer ce phénomène. Cet article explore les raisons derrière cette accumulation de voitures électriques abandonnées en Chine.

Contexte des subventions chinoises et de la voiture électrique

Pour stimuler sa croissance économique et soutenir sa transition écologique, la Chine a lancé d’importants projets, dont le développement de la voiture électrique pour lutter contre la pollution urbaine. Des subventions massives ont été accordées aux fabricants pour accélérer la production de véhicules électriques et hybrides, ainsi que des restrictions sur les voitures thermiques dans les grandes villes.

Ces incitations ont rapidement généré une augmentation de la demande, avec un boom notable à partir de 2020. Cependant, le secteur a été inondé par une multitude de nouvelles marques et de services de mobilité électrique, alimentés par les subventions. Lorsque ces subventions ont diminué, de nombreuses entreprises ont connu des difficultés financières et ont cessé leurs activités, laissant derrière elles des flottes de véhicules abandonnés.

Des véhicules adaptés à la demande de services de mobilité

Les véhicules abandonnés ne sont pas des voitures neuves immatriculées pour fausser les statistiques, mais plutôt des modèles spécifiquement conçus pour les services de covoiturage, d’autopartage et de VTC. Ils ont été produits pour maximiser les profits des entreprises de services de mobilité. Ces véhicules ont souvent un design daté et une motorisation de base, et ne sont plus adaptés aux normes et aux besoins actuels.

Avec la faillite de nombreuses entreprises de mobilité électrique, ces véhicules se sont retrouvés sans valeur marchande, ce qui explique leur abandon massif et l’accumulation dans des terrains en attente de résolution de problèmes administratifs.

Conséquences des décisions politiques et industrielles

Le phénomène des “cimetières” de voitures électriques n’est pas nouveau en Chine et est le résultat des mauvaises décisions politiques et industrielles. L’économie chinoise en pleine expansion a encouragé la spéculation et la croissance excessive dans le secteur de la mobilité électrique, de manière similaire à d’autres domaines industriels.

Le marché chinois des véhicules électriques est en cours de régulation, et seules les entreprises les plus solides survivront. Cependant, le processus laisse derrière lui des flottes de voitures abandonnées et des problèmes administratifs.

Croissance stable sur le long terme

Les “cimetières” de voitures électriques en Chine ne sont pas un problème inhérent à la technologie électrique elle-même, mais plutôt le résultat de décisions politiques et industrielles mal dirigées. La Chine a cherché à favoriser rapidement le développement de la mobilité électrique, ce qui a conduit à la prolifération de marques et de services non durables. La régulation actuelle du marché vise à éliminer les acteurs non viables et à renforcer les entreprises solides pour une croissance plus stable à long terme.

Pierre

Je m'appelle Pierre, et j'ai consacré une grande partie de ma vie à étudier et à comprendre l'économie chinoise. Diplômé d'un MBA en affaires internationales, j'ai eu la chance de vivre à Shanghai pendant cinq ans. Cette expérience a non seulement approfondi ma compréhension de la Chine moderne, mais elle m'a aussi permis de saisir les nuances complexes de son économie en rapide évolution.

Pierre

Je m'appelle Pierre, et j'ai consacré une grande partie de ma vie à étudier et à comprendre l'économie chinoise. Diplômé d'un MBA en affaires internationales, j'ai eu la chance de vivre à Shanghai pendant cinq ans. Cette expérience a non seulement approfondi ma compréhension de la Chine moderne, mais elle m'a aussi permis de saisir les nuances complexes de son économie en rapide évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *