Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Avr-13-2009

Nouvelle ambassade de France en Chine

Publié par Pierre dans Politique

Nicolas Sarkozy et Hu Jintao

Nicolas Sarkozy et Hu Jintao

La et la ont célébré aujourd’hui leur amitié retrouvée après une brouille sur le à l’occasion de la pose de la première pierre de la future ambassade de à Pékin, en présence de l’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin.
Projet à l’étude depuis 10 ans, l’ambassade, située dans un nouveau quartier diplomatique de l’est de Pékin, doit être achevée en seulement 18 mois et sera l’une des plus grandes missions de la à l’étranger, avec une capacité de 270 postes de travail.

L’ancien Premier ministre s’est réjoui dans un discours de la réconciliation entre la France et la et a rendu hommage aux diplomates.
“La diplomatie privilégie toujours le long terme sur le court terme, et accorde plus d’importance à l’histoire qu’à l’actualité”, a-t-il dit dans une allusion à la brouille sur le que Pékin et Paris ont décidé de mettre derrière eux.

La boudait la France depuis une rencontre en décembre entre le président Nicolas Sarkozy et le dalaï lama, chef spirituel des tibétains.
La réconciliation franco-chinoise a été scellée la semaine dernière par un communiqué conjoint dans lequel la France “récuse tout soutien à l’indépendance du sous quelque forme que ce soit”.

Ce “texte commun (…) nous engage (…) clarifie les positions de la France, (et) engage tous ceux qui souhaitent parler au nom de la France de ses relations avec la Chine”, a dit M. Raffarin.
, vice-ministre des Affaires étrangères, a répondu à M. Raffarin — “un bon ami de la Chine” — être “très heureux de l’amélioration des relations après une période turbulente”.

Mais il a rappelé la nécessité du “respect mutuel, de la non-ingérence dans les affaires intérieures” et “de la prise en compte des préoccupations majeures respectives”, allusion au Tibet.

La cérémonie de la pose de la première pierre a comporté les traditionnels joueurs de tambours, danse des dragons et pluie de confettis. Seule entorse au programme, un lapsus de M. Raffarin qui a évoqué dans son discours à la tonalité parfois lyrique et conclu par un poème, “une démocratie revivifiée” au lieu d’une “diplomatie revivifiée”.

(source : www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/09/01011-20090409FILWWW00439-nouvelle-ambassade-de-france-en-chine.php)

Ajouter un commentaire