Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Oct-18-2013

Des frelons géants tueuses en Chine

Publié par Pierre dans Sante en Chine

Des frelons geants tueuses en Chine-ChinecroissanceDepuis le mois de juillet, le village de Yuanba est sur ses gardes. En effet un essaim de frelons géants d’Asie a décidé de faire son nid. Cette espèce, la Vespa mandarinia, a tué 42 personnes et en a blessé au moins 1 640 autres dans la région.

La chasse aux frelons pas si simple

D’habitude les habitants du village connaissaient l’existence de ces frelons géants, mais pas à un tel invasion.
L’insecte peut mesurer jusqu’à 10 cm, d’après un habitant du village. Ces bestioles attaquent tout le monde, même les gens qui ne sont pas à coté du nid.

Les autorités locales tentent de gérer cette menace, mais avec peu de moyen. Ils se sont formés en équipes pour aller rechercher les nids et ont posé des affiches avec les numéros de leurs téléphones portables. Pour les nids les plus proches des zones habitées, ils appellent au plus vite les pompiers, qui sont mieux équipés et mieux formés. Les plus petits nids seront aspergés d’essence et brûlés par des villageois téméraires.

Ce développement massif est lié à la météo

A quelques kilomètres, un autre village a organisé des réunions d’information dans les écoles avec des signalétiques près des nids difficiles à exterminer.

“Il nous faudra du temps pour comprendre ce ; nous savons que sa multiplication est liée à la météo, mais est-ce qu’il y a d’autres causes ? C’est très difficile à dire, nous ne sommes pas des spécialistes du sujet”, souligne Deng Xiangzun, le fonctionnaire de Hongshan. La raréfaction de prédateurs naturels, comme les araignées ou certains oiseaux, a sans doute facilité la prolifération du . Le temps particulièrement sec de cet été et les températures accablantes qui l’ont accompagné et tardent à redescendre jusqu’en ce début d’automne sont certainement un facteur important.

Les frelons sont très menaçant durant l’été, jusqu’à l’arrivée de l’hiver où tous disparaîtront sauf les reines. Ils redoublent d’activité lorsque les températures grimpent entre 30 et 37 0C, explique Zhang Zhaocun, chargé des insectes au bureau local des forêts.

Un phénomène causé par la politique de développement

Selon Zhang Zhaocun, le phénomène a été accentué par la politique de développement rural menée au cours de la décennie passée. De 2002 à 2006 en particulier, les paysans isolés des collines ont été incités ou contraints à déménager vers les villages, où l’Etat a aidé à leur construire de nouveaux logements. Une de ces politiques de déplacement comme en mène régulièrement l’empire du milieu. Baptisée “Rendre les terres cultivées à la forêt”, celle-ci a permis d’améliorer l’accès à l’éducation, aux dispensaires et autres services publics dans les campagnes autour d’Ankang.

En même temps, d’importants efforts de reboisement visaient à réduire l’érosion, voire les glissements de terrain dans cette région vallonnée. La plantation d’arbres a été systématique pour les collines d’une inclinaison supérieure à 25 degrés. La forêt a gagné les abords du village, plus densément peuplé. “Il y a davantage de forêts, donc l’environnement est bien meilleur pour le . Or, comme Ankang a été très active dans ce domaine, elle est la plus confrontée au problème”, constate l’expert du bureau des forêts.

L’explication fait sourciller le responsable de la propagande : ce n’est pas la ligne défendue depuis le début de la crise des frelons dans les médias officiels. Leurs journalistes sont venus il y a quelques jours lorsque la municipalité d’Ankang a annoncé un net déclin du nombre de piqûres. “Il n’y a pas de lien”, rappelle sans grande subtilité l’homme de la propagande à l’expert des forêts. “L’environnement d’Ankang est aujourd’hui bien meilleur”, tente de se rattraper M. Zhang.

Ajouter un commentaire