Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Chinecroissance-Mediatek revolutionne la telephonie en ChineLes paysans s’arrachent le portable Tonnerre à 245 yuans (24 euros). Equipé de 8 haut-parleurs, ce téléphone mobile reste au bord du champ pour ne pas être endommagé mais émet une sonnerie si puissante que les fermiers ne ratent pas un appel. Dans les petits magasins des villes chinoises de province, les commerçants ont, eux, opté pour le portable équipé d’une petite lampe ultraviolette permettant de détecter les faux billets. Dans le centre de Chongqing, ce sont les faux iPhone à 600 yuans (60 euros) ainsi que les « Sumsung » et autres « Nckia », acceptant deux cartes SIM, qui enregistrent une explosion de leurs ventes.

S’inscrivant tous dans la puissante mode du « » – littéralement « les bandits de la montagne » -qui pousse la jeunesse du pays à consommer des produits bon marché souvent « inspirés » de grandes marques mais disposant toujours de composantes innovantes, ces nouveaux représentent désormais, près du tiers des ventes totales de enregistrées en . Et 90 % d’entre eux sont équipés de puces conçues par la même société, le taïwanais , dont le nom reste largement inconnu du grand public bien qu’il soit devenu, en termes de revenus, le deuxième plus gros fournisseur mondial de circuits intégrés pour , juste derrière Qualcomm.

S’il ne propose lui-même pas de combinés et ne contrôle aucune usine, le groupe, qui s’est lancé en 1997 en concevant des processeurs pour lecteurs de DVD et de CD-ROM, offre aux appâtées par l’explosion du marché local du téléphone portable des puces sophistiquées, intégrant toutes les fonctions et applications nécessaires au fonctionnement de leur appareil. N’ayant désormais plus qu’à assembler, autour de la puce, une coque, une petite caméra vidéo et une batterie, des milliers de sociétés sont apparues, ces derniers mois, dans le pays pour proposer à bas coûts leurs propres appareils, notamment dans les provinces les plus pauvres où l’achat de l’un des appareils dernier cri d’Apple, Nokia ou LG nécessiterait l’investissement de plusieurs mois de salaire. Cette année, plus de 3.000 modèles de téléphones différents auraient ainsi été mis en vente sur un toujours très fragmenté.

Pari sur les pays émergents

Surfant, selon les mots de son PDG, Tsai Ming-Kai, sur ce phénomène « d’innovation destructrice », a enregistré, en glissement annuel, une hausse de ses ventes de 24 % sur les neuf premiers mois de l’année pour atteindre un montant total de 2,66 milliards de dollars, assuré à 70 % par les commandes de puces pour . Sur la même période, ses revenus nets ont bondi de 71 %, à 860 millions de dollars. Confronté à un début de saturation du et à la poussée de la concurrence de concepteurs , tel que le shanghaien Spreadtrum, dit désormais parier sur l’explosion de la demande dans d’autres marchés émergents tels que l’Inde, le Moyen-Orient ou l’Amérique du Sud, où les fabricants exportent déjà des dizaines de millions d’appareils « ». « Les marchés émergents continuent de croître et seront toujours un moteur de croissance pour nous en 2010 », explique Mingto Yu, le directeur financier du groupe, qui mise sur la vente de 350 millions de puces pour en 2009 et de plus de 400 millions l’an prochain.

Pour échapper à la concurrence des designers chinois, le groupe compte également monter en gamme en multipliant notamment les processeurs de troisième génération. Après avoir réglé un long conflit de propriété intellectuelle sur les brevets de WCDMA avec Qualcomm, le taïwanais a annoncé qu’ils livreraient ses premières puces 3G à ses clients chinois dans les premiers mois de 2010.

  1. tape aristide dit,

    bonjour monsieur le directeur, je voudrai demande exposible de pouvoire coperé avec vous,sur vos produits de téléphones mobile.je suis en afrique prisiseument en cote d’ivoire, ivoirien don d’ origine.je souhait etre reprisentant et revendeur,pour la competen ne vous inquiètte pas je serai a la auteur.je souhait avoire une reponse favorable,pour que nous pussion echanger merci.

  2. JP dit,

    Google bloque BAIDUinenglish et duckduckgo et …
    A quand la fin de la suprématie de ce tyran!!!

Ajouter un commentaire