Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Juil-18-2014

L’explosion des sites de e-commerce en Chine

Publié par Pierre dans Web en Chine

explosion-des-sites-de-e-commerce-en-Chine-ChinecroissanceUn marché au fort potentiel

Si l’industrie du e-commerce commence à stagner dans les pays Occidentaux, en on peut observer une véritable explosion de sa croissance. Sur les 1.3 milliards de , 618 millions utilisaient Internet en 2013 et environ la moitié effectuait déjà des achats en ligne. Avec un taux de pénétration de 46%, ces chiffres sont juste le début d’une nouvelle tendance de consommation.

Les dépenses effectuées en ligne rapportaient déjà 155 milliards d’euros en 2013 et les experts prévoit une hausse jusqu’à 400 milliards d’euros de revenues d’ici à 2015, ce qui représenterait plus que les marchés d’e-commerce des Etats-Unis, du Japon, de la , du Royaume Uni et de l’Allemagne réunis. C’est un marché particulièrement prometteur régit par deux géants : et . Du début des années 2000 jusqu’à aujourd’hui, ces deux puissantes compagnies ont créé plusieurs plates-formes de shopping en ligne qui, aujourd’hui, font parties des entreprises les plus cotés du pays.

Pourquoi les plates-formes d’e-commerce marchent-elles aussi bien ?

Lorsque l’on sait que que , la plate-forme B2C d’ pèse environ 5.7 milliards d’euros et que , celle de , en vaut 2.4, on peut regretter de ne pas y avoir pensé avant. Les deux entreprises sont en 5ème et 9ème position, respectivement, dans le classement des compagnies les plus cotées du pays.

Ces sites garantissent l’authenticité des produits vendus (ce qui apporte un réel atout à cause de la contrefaçon très présente en ) et connectent directement les utilisateurs aux vendeurs. C’est devenu si populaire que même les marques de luxe Internationales, telles que Burberry, ont lancé leur magasin sur certains de ces sites.

Tmall est le leader sur le le marche du e-commerce B2C

Selon iResearch, est le leader sur le le marché du e-commerce B2C avec plus de la moitié des parts de marché suivi de avec presque un quart. Reste ensuite plusieurs sites qui se piquent mutuellement des parts de marché chaque année. Certains sont spécialisés dans des produits ou des services spécifiques, comme VIP.com, et sont relativement à l’abri de la concurrence. D’ailleurs, avec le développement de la classe moyenne en et des revenus qui s’accroissent année après année, VIP.com a de beaux jours devant lui.

Le marché du e-commerce C2C a également quelques acteurs. Beaucoup moins qu’en B2C il est vrai mais tout aussi importants. , 3ème compagnie la plus cotée de Chine pèse plus de 22 milliards d’euros. Elle représente 95,1% du marché C2C suivie par Paipai.com créé par , qui détient 4,7% et enfin Eachnet.com avec un (très) maigre 0,2%. Les consommateurs préfèrent en général acheter neuf que d’occasion ce qui explique le nombre de site bien plus conséquent en B2C.

Changement dans les habitudes des consommateurs

Avec le développement de l’e-commerce, les Chinois commencent à favoriser les magasins virtuels aux physiques. Cela entraîne une tendance d’achat à la baisse dans les centres commerciaux et les boutiques et une croissance exponentielle de la vente en ligne. Les vendeurs doivent devenir créatifs dans leur stratégie pour continuer d’attirer les clients dans leur établissement. Cette nouvelle forme de est appelée Online-to-Offline (O2O).

Les services de livraison et les infrastructures du pays se sont nettement améliorés ces dernières années. De janvier à juin 2013, les sociétés de livraison express ont acheminé plus de 3.84 milliards de paquets soit 60.6% de plus que l’année précédente. Leurs revenues ont également augmenté de 34.5% et atteint 7.5 milliards d’euros. Grâce aux et l’intérêt des grandes entreprises du secteur pour l’acheminement des produits, des projets de rénovations et de construction d’infrastructures sont en marches. souhaite pour 2020 pouvoir livrer en 24h les achats des clients n’importe où dans le pays. Vu l’étendue de la Chine, c’est un vrai défi !

L’e-commerce permet aussi de relier les villes de province. Plus de jaloux, même les ruraux peuvent commander les produits auxquels ils n’avaient jusqu’à présent pas accès car introuvable près de chez eux. De plus, les prix sur Internet sont bien plus bas qu’en magasins donc accessibles par une plus grande population. Ces plates-formes permettent d’avoir un comparatif de prix en un clic et ça, ça n’a pas de prix.

Gentlemen Marketing Agency

Ajouter un commentaire