La croissance chinoise une économie à risque

Chinecroissance-l'economie chinoise une croissance fragileOn a beau s’être habitué, avec le temps, à la montée en puissance et à la démesure de la Chine, les chiffres publiés mois après mois par Pékin n’en demeurent pas moins déroutants. Ainsi ceux révélés lundi : depuis le début de l’année, l’ensemble des entreprises chinoises ont engrangé 380 milliards de dollars de bénéfices, soit plus qu’avant le début de la crise économique.

Si la rigueur scientifique de ces statistiques n’est pas totalement garantie, leur ordre de grandeur n’est, lui, pas contestable. Il donne une idée de l’allure à laquelle avance une économie chinoise en passe de doubler l’Allemagne comme premier exportateur mondial et dont la croissance de 8% n’a jamais vraiment faibli malgré les soubresauts de la conjoncture partout ailleurs.

Cette vigueur, soutenue par le gigantesque plan de relance mis en place par Pékin au plus fort de la crise 1 300 milliards de dollars si l’on inclut les facilités de crédit et par le maintien du yuan à un taux de change artificiellement bas, est pour l’instant pain bénit pour tout le monde. Tenue d’une main ferme, la Chine reste incontournable pour faire fabriquer ou pour acheter des produits à des prix imbattables. Son marché gigantesque assure quant à lui des contrats mirobolants et des débouchés immenses aux industriels étrangers. Enfin, l’impressionnant amas de réserves de change qu’elle a accumulées sera bien utile lorsqu’il s’agira de financer les programmes d’émission de dette des grands pays développés prévus pour 2010. Mais en économie,matière dynamique et changeante, il n’existe pas de tableau idyllique ni de médaille sans revers.

Plus que jamais cet énorme moteur économique chinois place le reste du monde dans une sorte de sino-dépendance dont on commence à voir poindre les dangers. Certains sont déjà identifiés, comme le désordre monétaire et commercial lié à la sous valorisation du yuan, dont Pékin se sert comme d’une arme redoutable.D’autres apparaissent de plus en plus nettement, comme le dangereux gonflement des crédits bancaires, source potentielle de gros sinistres, ou encore la hausse vertigineuse de l’immobilier et de la Bourse. Voilà, pour la Chine, tout l’enjeu des mois à venir : faire dégonfler ces bulles avant qu’elles n’éclatent, sans handicaper sa croissance et celle du monde. Bref,manier le frein avec autant de dextérité que l’accélérateur.

Pierre

Un commentaire sur “La croissance chinoise une économie à risque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *