Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine

Les chinois sont votre nouvelle cible à atteindre ?

part de marché en Chine

Depuis quelques années, la Chine est devenue un des principaux moteurs de l’économie mondiale. Par conséquent, ce vaste territoire représente une incroyable opportunité pour les entreprises internationales de développer leur business et attirer de nouveaux consommateurs hyperconnectés ayant des attentes différentes concernant les sites internet qu’ils parcourent. Ainsi, les marques se prêtant au jeu doivent prendre en compte plusieurs caractéristiques afin de s’adapter à cette cible avant de créer leur site:

1)   Un site écrit en chinois

Seulement 5% de la population chinoise est familiarisée avec l’anglais. C’est pourquoi, le contenu de votre site est primordiale afin d’attirer les utilisateurs chinois. En effet, ils n’ont pas les mêmes standards que les populations occidentales particulièrement au niveau de la qualité d’écriture. La principale caractéristique est d’écrire en mandarin ou en chinois, mais prudence ! Il ne suffit pas de faire une simple traduction de l’anglais au chinois à l’aide d’un traducteur en ligne ou parce que vous avez étudier la langue à l’école. Vous avez besoin d’employer un natif afin d’avoir un contenu efficace et de qualité, parfaitement rédigé et optimisé en chinois.

2)   Développer des stratégies de communication visuelle

Lorsqu’il est assez difficile de démontrer la spécificité culturelle à travers un site Web, il est recommandé de tendre vers une conception simple et moderne. Par conséquent, il est important que vous restiez concentrés et informés afin de garder une certaine cohésion entre les parties chinoise et anglaise du site. Rien ne vous empêche d’aller explorer d’autres sites bilingues afin d’en reprendre quelques idées et de voir ce qu’on rencontre le plus sur le web.

 

3)   Incorporer l’option Renminbi

union pay

Avec plus de 750 millions de titulaires, China Union Pay est la seule association de carte bancaire du pays. Ainsi, établir votre site internet disposant de l’option Union Pay, vous permettez aux chinois de finaliser leur paiement. De plus, vous encouragez les 750 millions de consommateurs à venir acheter vos produits lorsque vous ouvrirez votre magasin en Chine. Par ailleurs, pour les marques de luxe, les hôtels, les sites de voyages ou de cosmétiques, Union Pay est l’un des moyens de paiement le plus utiliser concernant les transactions en ligne.

 

4)   Présenter les informations avec efficacité

L'Oreal website

Les utilisateurs chinois aiment obtenir le plus d’informations possible lorsqu’ils parcourent leurs sites favoris. En outre, ils souhaitent lire les moindre détails concernant les produits qu’ils s’apprêtent à acheter. De plus, ils ont besoin d’être rassurés quant à la qualité de ce qu’ils achètent et aiment avoir les avis de leurs communautés. Soyez donc vigilants à donner un maximum d’informations précises sur votre marchandise.

 

5)   Choisir le schéma de couleurs avec soin

Les couleurs sont un moyen simple et efficace pour capter l’attention de votre cible client en fonction de leur tranche d’âge. En plus des couleurs, les concepteurs doivent se concentrer sur l’intégration de symboles culturels, d’éléments calligraphiques et des festivités partout où ils peuvent être applicables.

 

À noter : Dans la culture chinoise : le rouge est la couleur de la joie et de la fête, alors que le blanc correspond à la couleur de la mort. Ainsi, les développeurs Web doivent faire attention lors de l’usage du rouge et éviter le blanc afin de ne pas offenser les internautes chinois.

6)   Contrepartie PayPal dans l’Est ?

Evidemment, les services de paiement en ligne comme Alipay et Tenpay continuent de dominer le marché chinois, et le fait de les avoir intégrés dans les sites Web est une idée fantastique afin d’atteindre les utilisateurs. Alipay, compte actuellement plus de 500 millions d’utilisateurs, c’est le partenaire commercial de confiance en ligne pour de nombreux consommateurs chinois. C’est aussi un service de paiement polyvalent qui a une forte présence sur les médias sociaux.

 

7)   Le choix d’un service d’hébergement chinois

Le développement d’un site web pour le marché chinois nécessite l’hébergement de votre site sur un serveur chinois. En utilisant un service d’hébergement hors de Chine, cela peut affecter la vitesse de chargement de votre site qui peut lui, se faire bloquer par la Grande muraille technologique mis en place par le gouvernement chinois.

 

À noter : Même si certains moteurs de recherche ne se soucient pas particulièrement de l’endroit où votre site est hébergé, Baidu impose qu’il soit hébergé en Chine.

 

8)   Le site d’optimisation avec Baidu

optimisation baidu

Baidu est le premier moteur de recherche chinois. Par conséquent, avoir votre site internet référencé sur la première page de Baidu est l’un des meilleurs moyen d’augmenter votre e-réputation et d’attirer les consommateurs chinois.

 

Pour cela, il faut :

– Trouver un site d’hébergement chinois et obtenir un site .cn ou .com.cn

– Traduire le site en chinois avec l’aide d’un locuteur natif et opter pour le système phonétique pinyin

– Placer le contenu clé en haut de la page Web et inclure des mots clés dans l’URL

– Optimiser le contenu grâce à l’utilisation appropriée des mots-clés 

– Eviter également l’utilisation des robots et des éléments de site qui ne peuvent pas être reconnus par les robots Baidu.

 

9)   Social Media Marketing

Les utilisateurs chinois sont totalement connectés depuis ces dernières années. En effet, les médias sociaux sont presque devenus un mode de vie, c’est pourquoi ils aspirent à encore plus d’innovation. Depuis la création de Wechat en 2011, l’application n’a cessé d’étendre ses services. En effet, elle met régulièrement à jour ses fonctionnalités attirant de plus en plus d’utilisateurs particulièrement depuis l’apparition de Wechat paiement alors que Wechat n’était au départ qu’une simple application de messagerie instantanée. Par ailleurs, Wechat a atteint plus de 700 millions d’utilisateurs actifs par mois en 2016 et ce taux continue d’augmenter. De plus, les utilisateurs chinois passent également beaucoup de temps sur Weibo qui est une combinaison de Facebook et Twitter, les populaires médias sociaux occidentaux. Aussi, les deux pates-formes chinoises permettent aux marques de se promouvoir en lançant diverses campagnes qui augmentent leur e-réputation et leur visibilité en ligne.  Ainsi, les utilisateurs chinois peuvent commenter et partager les posts publiés par ces marques, ce qui constitue un réel avantage pour elles afin de mesurer leur succès en Chine.

10)   Construire des sites Web permettant en un seul clic, cliquer et cliquer encore !

Les internautes chinois aiment clicker ! Comme expliqué plus haut, le contenu de votre site internet est crucial notamment les liens et les mots-clés que vous y ajouter afin d’être bien positionner sur la première page de Baidu. Les caractéristiques affichées sur les sites avec des images et des liens vers d’autres sites sont plus attractifs pour le public chinois. Plus de click vous obtenez, meilleure position vous aurez.

 

Juil-22-2016

La Chine gonfle son PIB

Publié par Olivier Verot dans Activités en Chine, Chiffre en Chine, Divers, Economie, Marketing

pib in china 2015

La Chine a une nouvelle fois annoncé un changement dans la méthode de calcul de son produit intérieur brut (PIB) par le Bureau national des statistiques (BNS), entraînant une révision à la hausse des données des dernières années. En effet, le Bureau national des statistiques a expliqué avoir commencé à utiliser une nouvelle méthodologie destinée à « mieux refléter la contribution de l’innovation à la croissance ».

 

Ainsi, les dépenses de recherche et développement des entreprises pourraient être comptabilisées comme une part du capital fixe, et non comme une consommation intermédiaire. Ce nouveau mode de calcul sera alors mis en œuvre dès la publication à la mi-juillet de la croissance du deuxième trimestre. Il a d’ailleurs été appliqué par le BNS pour réviser ses chiffres depuis 1952, et a pour effet de doper sensiblement la taille du PIB national.

 

Durant l’année 2015, la taille de l’économie chinoise a ainsi gonflé de 120 milliards d’euros par rapport à l’estimation précédente. Bien que légèrement revu en hausse, le taux de croissance en 2015 reste toutefois toujours arrondi à 6,9%, un chiffre au plus bas depuis un quart de siècle. En revanche, en 2013, la croissance de l’économie chinoise est relevée à 7,8%, contre 7,7% précédemment.

Ce changement intervient sur fond de doutes grandissants entourant les statistiques gouvernementales sur la croissance. Ces doutes se basent notamment sur la publication très rapide des chiffres, compte tenu de la taille du pays, deux semaines seulement après la fin de chaque trimestre. En outre, ils ne correspondent pas à la somme des chiffres distincts des provinces et régions. D’ailleurs, certains analystes jugent que la croissance économique chinoise pourrait avoisiner 4,5%, plutôt que les 7% officiels de son objectif initial annuel, accusant ainsi Pékin de gonfler les chiffres.

Le succès de l’économie collaborative en Chine, un tremplin pour le pays !

 The sharing economy

Savez-vous ce qu’est l’économie collaborative ?

 

L’économie collaborative repose sur le partage ou l’échange entre particuliers : de biens, de services, ou de connaissances ; avec ou sans échange monétaire ; par l’intermédiaire d’une plateforme numérique de mise en relation.

Phénomène en plein essor, elle se développe dans tous les secteurs d’activités, grâce notamment aux technologies numériques. Son développement se fait selon deux stratégies :

  • en dupliquant les modèles de consommation classiques (prendre un taxi, louer un appartement), mais en utilisant les ressources des particuliers et en proposant des services absents de l’offre classique (applications mobiles, prix attractifs, retour critique sur la prestation).
  • en créant un service nouveau ou complémentaire de l’offre classique. C’est l’exemple du covoiturage qui permet de se rendre à une destination donnée, mais selon des modalités différentes des modes de transport traditionnels.

 

L’économie collaborative vient ainsi bousculer les modèles existants tant pour les consommateurs que pour les entreprises.

 

La naissance de nouvelles formes d’emplois

trouver un job

 

 

 

Le développement de l’économie collaborative contribue à la création d’emplois en masse. Ainsi apparaissent : le portage salarial, la franchise, le contrat de travail temporaire, et bien d’autres encore.

Prenons l’exemple de la France où le statut d’auto entrepreneur est grandement utilisé. Pour les entreprises, ce système a l’avantage de faire diminuer les coûts liés à l’embauche. Ainsi, de leur côté, les travailleurs bénéficient d’un contact direct avec leurs clients, sont libres de choisir leurs horaires et peuvent combiner plusieurs activités. Néanmoins, les travailleurs d’une plateforme sont  juridiquement indépendants : ils n’ont pas de lien de subordination tel que le définit un contrat de travail, mais sont dépendants économiquement de la plateforme.

Les géants occidentaux VS la Chine

 Uber et didi kuaidi

Petit rappel :

  • Uber est une compagnie de transports urbains de particuliers lancé en 2014 en Chine pour rencontrer un succès éclair. Principaux concurrents des taxis, ils réalisent aujourd’hui plus de 1 million courses par jour.
  • Airbnb est une compagnie de locations d’hébergements de particuliers à particuliers. En un an, la demande chinoise a augmenté de 700%.

 

En effet, Uber n’est pas la seule compagnie d’économie collaborative pariant gros sur le marché chinois, Airbnb y a également adhéré. Pour contrecarrer la tendance de grands groupes internationaux, Didi et Kuaidi (deux concurrents sur le marché chinois) ont décidé de fusionner, afin de devenir le principal concurrent d’Uber en Chine. De plus, Xiaozhu constitue pour sa part, le concurrent direct d’Airbnb sur le marché chinois.

 

L’avantage de Didi Kuaidi et Xiaozhu par rapport à leur concurrents occidentaux est qu’ils obtiennent d’importants investissements de la part du gouvernement chinois qui ne cesse d’encourager les compagnies locales. Cet apport financier permet ainsi à Xiaozhu d’agrandir ses équipes, d’accélérer sur le volet R&D et d’étendre la disponibilité de son service qui couvre désormais 360 villes environ.

Or, sur le marché chinois, la concurrence est rude concernant l’hébergement de particulier à particulier, on trouve des rivaux comme Zhuwona, Youtanxia, Mayi et Tujia.

Le nouveau géant Didi Kuaidi a pris une position importante depuis le 1er juin 2015, avec un bilan d’exploitation commerciale un mois après leur fusion : 150 villes couvertes ; 2,6 millions de conducteurs enregistrés ; un marché à 30 millions de clients et 10 millions de chauffeurs par jour à l’horizon 2018.

Par ailleurs, la compagnie lève aujourd’hui plus d’ 1 milliard de dollars et sa valorisation monte à environ 20 milliards toujours grâce à ses investisseurs de plus en plus nombreux.

 

L’économie collaborative constitue l’avenir du marché chinois. Comme dit précédemment, de plus en plus d’entreprises profitent de la tendance pour s’implanter avec d’avantage d’innovations encouragées par la demande des consommateurs chinois, avides de nouveautés. Les fonds levés par les compagnies populaires dans le pays, telles que Didi Kuaidi et Xiaozhu leur permettent d’améliorer leurs services et donc de satisfaire d’avantage les utilisateurs chinois. Mais jusqu’où vont-elles aller ?

Juin-1-2016

Le tourisme en Chine est en pleine croissance

Publié par Olivier Verot dans Tourisme

Le boom du tourisme en Chine

temple chinois

La Chine, pays avec plus d’1,3 milliards d’habitants ne cesse de surprendre.
Classé première puissances économiques mondiales depuis 2014 et investisseur présent dans plusieurs pays dans le monde comme en Afrique (Congo, Cameroun,…), la Chine est le pays qui dépense le plus dans le tourisme à l’international avec plus de 164 milliards de dollars en 2015.

Lire la suite… »

Louis vuitton

Comment attirer le consommateur de Luxe Chinois ?

Le luxe et les consommateurs chinois, c’est une grande histoire d’amour avec des hauts et des bas. Ces derniers temps, en Chine, il s’agirait plutôt de bas, ou un ralentissement des achats des articles du luxe s’est ressenti.

Cette baisse s’explique en partie par la majoration de prix que subissent les produits importés, affichant souvent une hausse de 40% plus cher qu’en France en raison des frais de douanes très important. Ainsi les consommateurs chinois d’articles de luxe préféreront effectuer leurs achats à l’étranger et bénéficier de prix moins élevés.

Lire la suite… »

Avr-29-2016

Les incontournables des réseaux sociaux en Chine

Publié par Olivier Verot dans Web en Chine

Les incontournables des reseaux sociaux en Chine - Chinecroissance

Les réseaux sociaux chinois que vous devez connaitre en Chine

La Chine moderne ne serait pas la Chine sans ses innombrables réseaux sociaux qu’il vous faut absolument connaître et notamment sans ses 3 principaux, Tencent QQ, WeChat et Sina Weibo.

Lire la suite… »

cosmetique en chine

Les cosmétiques japonaises dominent le marché du e-commerce en Chine!

Les consommateurs chinois sont de plus en plus attirés par les produits cosmétiques. En effet, ils ont beaucoup d’attentes concernant les soins de la peau et du corps car ils souhaitent plus de produits qui ne sont pas néfastes pour la santé. De plus, les marques de cosmétiques doivent s’adapter aux consommatrices chinoises, dont le comportement d’achat dépend des saisons.

Lire la suite… »

luxe ChineLes acheteurs chinois sont connus pour leur goût pour les marques de luxe, et ces dernières ont eu de beaux jours en Chine jusqu’ici. Les chinois sont en effet attirés par la qualité de ces produits et le prix n’importe pas tellement pour certains.

Mais il semblerait que cette situation est en train de changer. Les ventes de ces marques de luxe ont récemment diminué et c’est le cas pour de nombreuses marques dans différents secteurs : la mode, les spiritueux, l’industrie automobile ou horlogère.

Lire la suite… »

Images liées:

En Chine, Haagen-Dazs ne cesse d’innover!

Haagen-Dazs, la celebre marque de creme glacee fondee en 1961 par Reuben Mattus et sa femme Rose est revendue en 1983 pour la modique somme de 70 million de dollars au groupe britanique Philsburry, aujourd’hului-meme propriete du groupe General Mills. La marque qui s’impose en leader sur le marche americain de la creme glacee depuis 2007 se lance sur le marché chinois à la fin des années 90 et y connait aujourd’hui un succes innespere… mais le groupe n’a pas l’intention de se reposer sur ses acquis!

Lire la suite… »

Oct-16-2015

La Chine place ses pions dans l’impression 3D

Publié par Olivier Verot dans Economie, Informatique

hinese-3D-printer

La technologie de l’impression 3D affiche un marché trop bien portant en Chine. Ayant à son effectif une centaine de fabricants, ce marché s’évaluait à 725 millions de dollars en 2014. Selon ResearchInChina, ce marché affiche un taux de croissance de 40% et passera à 3,15 milliards de dollar en 2018. Aussi, son accord de partenariat avec Farsoon marque notamment la détermination de l’Empire du Milieu à être un acteur plus qu’incontournable dans le domaine de l’impression 3D.

Lire la suite… »

Page 1 of 34
1 2 3 4 5 6 34