L’impact du COVID-19 sur le tourisme en Chine

L’impact du COVID-19 sur le tourisme en Chine

Quel est l’impact de la pandémie de COVID-19 sur le tourisme en Chine ?

En 2020, le tourisme en Chine s’est effondré en raison de l’épidémie de COVID-19 apparue fin 2019 dans la province du Hubei. Le nombre de voyages intérieurs a diminué de plus de 50% par rapport à 2019, et le tourisme venu des autres parties du monde a quasiment disparu. Des régions comme Hong-kong ont été particulièrement affectées, avec par exemple une baisse de 92% du nombre de touristes français.

Le tourisme intérieur a cependant entamé une reprise au quatrième trimestre 2020. Pour le tourisme en provenance du reste du monde, les perspectives de reprise restent extrêmement liées à l’évolution de la pandémie sur les différents continents.

La Chine a depuis longtemps misé sur le tourisme à Hainan. En 2009, des plans visant à transformer la province tropicale en une destination premium d’ici 2020 ont été annoncés.  Hainan n’a pas manqué de visiteurs. Selon le tabloïd chinois Global Times, «Plus de 83 millions de touristes nationaux et étrangers ont visité la province insulaire de Hainan, dans le sud de la Chine, en 2019, en hausse de 9% par an.» Les revenus du tourisme ont également augmenté, passant de 11% à 105 milliards de yuans (16,2 milliards de dollars EU).

 

Quel est le meilleur moment pour visiter la Chine ?

 

La Chine est un pays où les opportunités économiques et touristiques ne manquent pas, quelle que soit la période de l’année. Toutefois, bien choisir son moment pour visiter la Chine permet de bénéficier d’un climat agréable, d’éviter les foules immenses qui se réunissent à certaines périodes de l’année, et de faire des économies. Découvrez quels sont les moments privilégiés par les touristes pour visiter la Chine !

Un pays aux climats contrastés

La Chine est un pays gigantesque : sa superficie équivaut à plus de 17 fois celle de la France. Ce territoire immense couvre des zones climatiques très diverses :

  • des régions froides, principalement dans le Nord et dans la région du Tibet ;
  • une zone subtropicale humide au sud-est ;
  • des zones arides dans le centre et l’ouest ;
  • une zone océanique tempérée sur la côte, qui englobe notamment la région de Pékin.

Le meilleur moment pour se rendre en Chine dépend donc énormément de la région de destination. Par exemple, si la chaleur de l’été est difficilement supportable dans le sud, cette saison permet de découvrir les plateaux du Tibet sous des températures clémentes.

Il faut également savoir qu’il pleut souvent dans la partie est du pays, qui regroupe à la fois la plupart des régions les plus dynamiques du point de vue économique et de nombreuses zones touristiques.

 

L’été est marqué par la mousson, durant laquelle les pluies sont abondantes et les orages fréquents, avec un risque cyclonique élevé. Suivant les régions, il peut également pleuvoir plus ou moins fréquemment le reste de l’année. Quelle que soit la saison à laquelle on décide de se rendre en Chine, mieux vaut donc prévoir un bon sac étanche. Cela permet notamment de protéger les appareils électroniques et les papiers d’identité.

De grandes inégalités économiques entre les régions

Le climat n’est pas le seul paramètre qui différencie les différentes régions chinoises. Leur dynamisme économique est également très variable. En tête du classement des provinces les plus riches, on trouve le Guangdong au sud du pays avec un PIB de plus de 10 milliards de yuans en 2019, suivi de près par le Jiangsu à l’est. Suivent le Shandong, le Zhejiang et le Henan, trois autres provinces de l’est avec des PIB dépassant les 5 milliards de yuans.

 

Le top 10 des provinces les plus riches se poursuit avec le Sichuan (sud-ouest), le Hubei (centre), le Fujian (sud-est), le Hunan (centre), et se termine avec Shanghai (est) en dixième position. On constate que la plus grande partie de ce classement est occupée par les provinces de l’est du pays.

 

Toutes ces régions affichaient en 2019 un taux de croissance du PIB supérieur à 6%. Elles pourraient bien être rejointes dans quelques années par des régions au PIB pour l’instant bien plus faible, mais dont le taux de croissance dépasse les 8%, telles que le Guizhou et le Yunnan au sud du pays, et le Tibet à l’ouest.

Le tourisme, nouvel axe de développement économique du pays

Fin 2017, le président chinois Xi Jinping a dévoilé un plan quinquennal qui prévoyait de miser sur le tourisme pour poursuivre le développement économique du pays. Son but est de développer l’aspect culturel du tourisme en Chine, tout en poursuivant des politiques de défense de l’environnement attractives. D’ici 2030, la Chine devrait ainsi supplanter la France en tête du classement des pays les plus touristiques du monde (source).

 

Pour le moment, le tourisme intérieur reste majoritaire dans le pays. Avec le développement de la classe moyenne, les Chinois partent en effet de plus en plus en vacances, notamment dans leur propre pays. La Chine a également assoupli sa politique d’attribution de visas touristiques pour les ressortissants de ses voisins asiatiques, ce qui provoque un afflux de visiteurs venus de ces pays.

Le printemps, une saison appréciée des touristes pour visiter la Chine

Le printemps est une région idéale pour se rendre en Chine. Elle est d’ailleurs plébiscitée par les touristes européens. De mi-mars à la fin du mois de mai, les températures sont agréables partout dans le pays. C’est aussi le moment de la floraison spectaculaire et colorée des cerisiers et autres arbres fruitiers, ainsi que de nombreux festivals traditionnels. Dans le sud du pays, cette période marque les prémices de la saison des pluies. L’humidité crée alors des paysages brumeux au charme mystérieux dans les zones montagneuses, comme les Montagnes jaunes.

 

L’automne et le printemps sont les périodes où les billets d’avion pour la Chine sont les moins chers, ce qui est un avantage indéniable ! Enfin, le printemps est une période creuse pour le tourisme interne. Cela permet de profiter de prix plus avantageux, et d’éviter les foules qui envahissent en été les villes touristiques. Il faut toutefois éviter la première semaine de mai, qui correspond aux congés de la fête du Travail, et pendant laquelle les prix sont très élevés.

L’automne, l’autre saison privilégiée des touristes européens

L’automne est également une saison très agréable pour un voyage en Chine. En septembre et octobre, la saison des pluies est terminée, et le froid de l’hiver est encore loin. Ces mois sont particulièrement appréciés par les touristes qui souhaitent découvrir la muraille de Chine, sublimée par les couleurs de l’automne. Cette saison attire également beaucoup de visiteurs dans les régions tropicales, où les conditions sont bien plus agréables qu’en été, marqué par la chaleur et l’humidité.

 

Comme au printemps, il y a une période de congés à éviter en automne : la première semaine d’octobre, qui correspond à la fête nationale. De nombreux commerces et restaurants sont alors fermés, et des foules compactes se pressent dans toutes les zones touristiques !

Découvrir la Chine en hiver, une alternative pour les touristes

Si l’on ne craint pas le froid, l’hiver peut également être une saison intéressante pour découvrir la Chine autrement. En cette saison, il est notamment plus simple d’obtenir un visa pour se rendre au Tibet, une région à l’économie particulièrement dynamique. Les touristes y sont beaucoup moins nombreux qu’en été, ce qui leur permet de visiter plus sereinement des monuments incontournables tels que le Potala.

 

Pour les moins frileux, une visite au festival international de sculptures sur glace de Harbin laisse toujours un souvenir inoubliable ! À moins de vouloir à tout prix assister aux festivités du Nouvel An chinois, la plupart des touristes évitent de visiter la Chine à cette période, qui voit se déplacer des dizaines de millions de personnes.

 

Source image : https://unsplash.com/photos/oOJexARc-dw

 

Olivier Verot

Olivier s'est fait connaitre comme expert du marketing en Chine, à travers de nombreuses publications. Il va alimenter notre site d'informations intéressantes et insolites sur le marché chinois, en insistant sur la partie Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.