Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Volvo et Saab tentent de se refaire en Chine - ChinecroissanceConfronté à un marché domestique très difficile, eux-mêmes affaiblis par leurs récents changements d’actionnaires, Volvo et Saab tentent de se refaire en Chine.
Les Suédois vont-ils trouver leur salut en Chine ? C’est le pari des deux constructeurs automobiles suédois historiques aux ventes déclinantes dans leurs marchés domestiques, et sortant tout juste d’une période noire, frôlant parfois le démantèlement. Volvo, revendu par Ford au groupe chinois Geely, projette d’ouvrir une première usine en Chine dans les deux prochaines années. L’objectif est d’y ouvrir trois usines d’assemblage avec un objectif de ventes de 300 000 unités sur le premier marché du monde. Le groupe écoule actuellement 30 000 voitures par an dans l’Empire du Milieu, une goutte d’eau pour un marché de 18 millions de véhicules et qui croît de plus de 20% par an. La marque suédoise veut surfer sur cette dynamique pour doubler ses ventes d’ici dix ans, qui s’élèvent en 2010 à 380 000 immatriculations.

Lire la suite… »

Sep-20-2009

La Chine au dela des 10% de croissance

Publié par Pierre dans Economie

La Chine au dela des 10 de croissance - ChinecroissanceLa Chine pourrait dépasser la barre symbolique des 10% de croissance au quatrième trimestre et dépasser ses objectifs annuels.

Au quatrième trimestre, le produit intérieur brut chinois devrait croitre de plus de 10%. C’est ce qu’a déclaré jeudi un des économistes du gouvernement chinois. Une croissance à deux chiffres qui permettrait au pays de dépasser les objectifs annuels fixés par Pékin qui étaient jusqu’à maintenant de 8%. Sur le mois d’août, les dernières statistiques publiées tels que la production industrielle ou l’investissement semblent indiquer une reprise économique définitive.

Lire la suite… »

Sep-16-2009

La Chine dans la direction des 8% de croissance

Publié par Pierre dans Economie

Croissance chinoise 8

Croissance Chinoise de 8%

Les indicateurs économiques entre janvier et août montrent une “bonne base” pour que la Chine puisse réaliser son objectif de croissance de 8% en 2009, a déclaré un porte-parole gouvernemental.

Ceci dit, les exportations chinoises se sont élevées de janvier à août à 730,7 milliards de dollars, en baisse de 22% par rapport à la même période de l’an dernier, ont annoncé les Douanes. L’excédent commercial chinois s’est élevé en août à 15,7 milliards de dollars.

Août-21-2009

Pas assez d’emploi en Chine malgré la croissance

Publié par Pierre dans Economie

Pas assez d’emploi en Chine malgre la croissance-ChinecroissancePékin table sur une croissance de 8,5% au troisième trimestre, un chiffre optimiste, mais qui devrait rester insuffisant pour résorber le nombre croissant de chômeurs.

Même si elle affiche des taux insolents, la croissance chinoise ne devrait pas être suffisante pour absorber le trop plein de travailleurs cette année. Après +6,1% au premier trimestre et +7,9% au deuxième, le Centre d’information d’Etat, un organisme chinois public, table sur une prévision de croissance de 8,5% au troisième trimestre.

Il s’agit d’une anticipation plutôt optimiste, mais elle pourrait ne pas être suffisante pour que la Chine atteigne son objectif annuel d’une croissance de 8% de son PIB, chiffre nécessaire selon les autorités pour maintenir un certain calme social.

Lire la suite… »

migrants chinois D’après une enquête officielle (40 millions selon d’autres statistiques) auraient perdu leur emploi au premier trimestre de cette année. Ces mingong seraient ainsi les premières victimes de la crise qui depuis des mois réduit la demande en produits manufacturés chinois et a provoqué la fermeture de nombreuses usines exportatrices. Depuis, les autorités centrales, tétanisées par la perspective d’une crise sociale, tentent de rassurer les concernés.

Lire la suite… »

Juin-29-2009

Ralentissement de la croissance chinoise en 2010

Publié par Pierre dans Economie

Ralentissement de la croissance chinoise en 2010L’économie mondiale, après une récession historique en 2009, devrait se redresser l’année prochaine. Pour la Chine, ce pourrait être l’inverse : la croissance ralentira en 2010. C’est en tout cas ce qu’avancent les économistes de Deutsche Bank, qui estiment que le plan de relance n’aura qu’un effet provisoire sur la demande.

“De nombreuses personnes croient que le gouvernement peut relancer l’économie par n’importe quel moyen. (…) Ceux qui anticipent un nouveau stimulus l’année prochaine, et donc une croissance plus forte, vont être déçus”, a expliqué un économiste de la banque germanique, selon Bloomberg.

Le gouvernement chinois devrait en effet être contraint à plus de rigueur fiscale, alors que sa dette risque d’exploser cette année. Le budget 2009 a été bouclé avec l’objectif d’un déficit de 3% du PIB, alors qu’il devrait plutôt dépasser les 5%, selon Deutsche Bank.

Lire la suite… »

chine-congo

La Chine, pour soutenir sa croissance accélérée, se tourne vers les ressources minières et énergétiques de l’Afrique et donc du Congo. Mais elle le fait sur une base de bénéfices réciproques et de respect mutuel qui relance la confiance des Congolais et dérange les habitudes des Occidentaux dans ce qu’ils considèrent depuis longtemps comme leur «chasse gardée».

Les Chinois s’installent au Congo. Les Chefs d’entreprises sont attirés par les mines du Katanga et par les occasions d’affaires dans trop de secteurs où les Congolais sont en retard, ou pas du tout présent. Des techniciens travaillant sur de grands projets. Des gérants de magasins généraux dans les quartiers populaires.

Lire la suite… »

Avr-21-2009

Chine : Le défi de la consommation intérieure

Publié par Pierre dans Economie

cadres_chinoisPar les temps qui courent, on se contente de peu. La Chine se satisfera donc de 6 %. La croissance chinoise a, en effet, bien ralenti durant les trois premiers mois de l’année. S’il fallait un argument pour finir d’enterrer la théorie du découplage, le directeur des prévisions économiques du Centre d’information d’Etat chinois l’a donné sans sourciller la semaine dernière. Un PIB trimestriel en hausse de seulement 6 %, voilà qui serait le taux de croissance le plus faible depuis 1992, date de la création de cet indicateur. Pour l’année en cours, le PIB chinois devrait croître de 5 à 8 %, selon les estimations. Dire que le PIB chinois a augmenté en moyenne de 9,4 % par an, entre 1998 et 2007. Cette année-là, il a même bondi de 13 %.

Ce n’est pas le seul chiffre en berne. La valeur totale des échanges commerciaux chinois (exportations et importations) a chuté de plus de 20 % en mars, en comparaison annuelle. Malgré tout, la balance commerciale chinoise n’a pas déshonoré, ses importations ayant plus chuté que ses exportations.

Lire la suite… »