Les clients d’un magasin Ikea à Shanghai tentent de s’échapper pour éviter la quarantaine

Les clients d’un magasin Ikea à Shanghai tentent de s’échapper pour éviter la quarantaine

Des clients ont été filmés en train de fuir un magasin IKEA à Shanghai samedi, pour cause les responsables sanitaires commençaient à fermer les porte du magasin pour mettre en quarantaine les clients présents à l’intérieur, car un cas contact Covid-19 a été suspecté.
De nombreuses vidéos partagées massivement sur les réseaux sociaux montrent une scène chaotique.
Les clients essayaient de fuir le bâtiment à tout prix, ils se bousculaient et se battaient, tandis que les forces de sécurité tentaient de garder les portes fermées pour contenir les clients à l’intérieur.

Deux jours isolés

Samedi après-midi, les autorités sanitaires chinoises ont ordonné la fermeture immédiate du magasin IKEA en raison de cas contacts présumés parmi les clients. Selon le directeur adjoint de la Commission de la santé de Shanghai dimanche, un enfant de 6 ans originaire de Lhassa, au Tibet, a été testé positif, et s’était rendu précédemment dans ce magasin IKEA. Tout en ignorant le jour exact de sa visite.

Lors de la conférence de presse, Zhao Dandan a déclaré que “la boutique et les alentours” seront “traités en circuit fermé” pendant 2 jours. Ainsi, les clients qui n’ont pas pu quitter le magasin ont déclaré à Bloomberg qu’ils étaient enfermés à l’intérieur de 20 heures à minuit avant d’être transférés dans des hôtels préparés pour accueillir les personnes misent en quarantaine.

Ces derniers seront donc mis en quarantaine durant 2 jours puis sous surveillance sanitaire durant 5 jours. Les magasins IKEA pourront rouvrir mardi.

Dimanche, les responsables de la santé ont déclaré que le garçon avait été en contact proche avec près de 400 personnes. De plus, selon le Shanghai Daily, 80 000 personnes ont été contraintes de subir des tests PCR.

Des mesures difficiles et strictes

La Chine a imposé des restrictions sanitaires drastiques ces derniers mois dans le cadre de sa politique Covid-zéro. Utilisation massive de tests de dépistage, de quarantaines prolongées et de confinements de toute la ville. De telles mesures d’urgence ne sont pas rares dans le pays, et si un contact est détecté, un couvre-feu strict peut être exigé aux occupants du quartier ou de l’immeuble pendant un certain temps.

Ces derniers mois, comme dans la ville de Shenzhen et l’île de Hainan, où des individus ont escaladé des clôtures, descendu des plages et fui leurs immeubles, lorsqu’ils ont appris qu’ils pouvaient être confinés.

Shanghai, la mégalopole de plus de 25 millions d’habitants, a subi un confinement draconien de 2 mois au printemps dernier, provoquant une indignation généralisée parmi les habitants qui ont du mal à accéder à la nourriture et aux médicaments. Lundi, les responsables de la santé de la ville ont déclaré que 2 312 nouveaux cas de Covid-19 avaient été enregistrés à Shanghai.

Pierre

Je m'appelle Pierre, diplomé d'un MBA en affaires internationales. J'ai vécu à Shanghai pendant 5 ans et je suis passioné par le business en Chine. Tout va très vite dans l'empire du milieu, c'est un tout autre monde comparé avec l'occident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.