Chine : Créateur de la cigarette électronique

Createur de la cigarette electronique-ChinecroissanceL’empire du milieu est le royaume du tabac, un tiers des fumeurs de la planète se trouve en Chine soit 350 millions de personnes. L’inventeur de la cigarette électronique est présentée par son créateur comme une solution efficace pour stopper la dépendance du tabac.
Han Li, son créateur, est à la tête du groupe « Ruyan ». Il a lancé dans les années 2 000 ce produit qui se présente sous la forme d’un tube blanc contenant une pile et ressemble à l’identique à une vraie cigarette.
D’autres modèles existent comme une version menthol, un cigare et une pipe, tous électroniques.

Lorsque le « fumeur » aspire, une cartouche insérée dans le tube libère sans combustion la nicotine qu’elle contient, tandis qu’une petite lampe rouge s’allume au bout de la « cigarette », donnant l’illusion de la bouffée.

Un million de cigarettes électroniques ont été vendus dans le monde entier, vers les USA, l’Europe et le Proche-Orient, selon Ruyan.

En Chine, les prix sont assez élevés: 15 euros en version jetable, 65 euros pour la rechargeable, et jusqu’à 1.800 pour un modèle de luxe.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), près d’un fumeur sur trois dans le monde est chinois. Une habitude surtout répandue chez les hommes âgés de 22 à 60 ans, aussi bien dans les campagnes que dans les villes. Quelque 57% des hommes chinois fument.

Offrir des paquets de cigarettes est encore un geste courant dans les mariages ou les relations d’affaires.

Mais pour l’OMS, la cigarette électronique, largement commercialisée sur l’internet, est loin d’être le remède idéal pour arrêter.

« Nous avons besoin de plus de recherches et de plus de preuves pour voir son efficacité, mais c’est bien que les gens réalisent qu’il y a un vrai besoin d’aider les 350 millions de fumeurs à arrêter », dit le Dr Hans Troedsson, représentant de l’OMS en Chine.

En septembre dernier, le directeur de la campagne antitabac de l’OMS, le Dr Douglas Bettcher, avait mis en garde contre les dangers de la cigarette électronique, affirmant qu’un certain nombre d’additifs présents pouvaient être toxiques.

En France, la Direction générale de la santé (DGS) et l’Agence du médicament ont relevé que « les cigarettes électroniques peuvent contenir des substances chimiques », telles que du propylène glycol, un solvant au pouvoir irritant.

Au Canada, en mars dernier, les autorités sanitaires ont recommandé de ne pas acheter ou utiliser de cigarettes électroniques, « car ces produits peuvent poser des risques pour la santé ».

« Bien que les cigarettes électroniques puissent être présentées comme des substituts tabagiques plus sécuritaires et, dans certains cas, comme une aide au sevrage, elles peuvent présenter des risques tels l’empoisonnement et l’accoutumance à la nicotine », a averti Santé Canada dans un communiqué.

Pierre

3 commentaires sur “Chine : Créateur de la cigarette électronique

  1. Moi je veux dire un grand merci à Monsieur Han Li, d’avoir inventer la machine à guérir et de ne pas avoir été tenté par l’appât du gain par les grands de la cigarette qui auraient comme il dit enterré l’affaire.
    Un grand merci pour un grand monsieur

  2. Comme c’est chinois, alors les européens avec la France en première ligne attaquent cette invention en inventant des tas de problèmes de santé etc..etc..

    Comme ça rapporte on cherche des noises aux autres, plus malins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *