Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

luxe ChineLes acheteurs chinois sont connus pour leur goût pour les marques de luxe, et ces dernières ont eu de beaux jours en Chine jusqu’ici. Les chinois sont en effet attirés par la qualité de ces produits et le prix n’importe pas tellement pour certains.

Mais il semblerait que cette situation est en train de changer. Les ventes de ces marques de luxe ont récemment diminué et c’est le cas pour de nombreuses marques dans différents secteurs : la mode, les spiritueux, l’industrie automobile ou horlogère.

Lire la suite… »

L'anticorruption fait chuter les ventes de Cognac en Chine-ChinecroissanceLes marques prestigieuses de cognac subissent une grande baisse de leur chiffre d’affaires en Chine. Cela est du à la politique anti corruption lancée par les nouveaux dirigeants de l’empire du milieu.

Une gifle pour les producteurs de spiritueux. Après avoir connu pendant quatre ans une croissance des ventes supérieure à 20 %, Rémy Martin, la troisième marque du secteur derrière Hennessy (LVMH) et Martell (Pernod Ricard) a annoncé mardi un recul de 12 % de son chiffre d’affaires mondial (327 millions d’euros) sur le premier semestre de son exercice 2013-2014.

Lire la suite… »

LVMH-se-prepare-a -produire-du-champagne-en-Chine-ChinecroissanceLoin des coteaux de Champagne, Moët Hennessy se prépare à produire du vin blanc pétillant en Chine !
D’après le ‘Financial Times’, le producteur de champagne, filiale de LVMH, vient de créer une société commune en Chine pour planter des vignobles à environ 1.000 km à l’ouest de Pékin, dans la région de Ningxia, dont le climat serait proche de celui de la Champagne… Moët Hennessy, qui contrôle les marques Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Cliquot et Krug, aurait ainsi prévu de planter 66 hectares de vignoble et de construire une cave de vinification sur place. Le quotidien britannique ne cite toutefois pas de sources et ne donne aucun détail financier sur cette opération…

Lire la suite… »

Pour sortir plus vite de la crise, le luxe mise sur la ChineLa reprise s’amorce doucement dans le luxe. Après un coup d’arrêt de la croissance en 2008 et une récession en 2009 (estimée à – 5,9 % par Eurostaf et – 7 % par le cabinet Bain & Company), le secteur semble avoir atteint les tréfonds de la crise. Après un dernier trimestre moins catastrophique que prévu, il s’apprête à relever la tête. Et à rattraper son retard, notamment grâce à l’essor fulgurant de la demande chinoise, oasis qui continue à afficher des taux de croissance à deux chiffres. “Ce n’est guère avant 2012 qu’un retour à la normale pourrait se faire jour, avec une croissance de 8 % à 10 %”, précise Nicolas Boulanger, chargé du luxe chez Eurostaf. Il mise sur une sortie de crise cette année.

Lire la suite… »