Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

2 bronzes de astrologie chinoise rendus a la Chine par la famille Pinault-ChinecroissanceDes têtes de bronzes issues de l’astrologie chinoise ont été pillé lors de l’invasion du Palais d’Été de Pékin, vont être restituées à la par la famille Pinault.
Cette affaire avait suscité une vive polémique lors de la mise aux enchères Christie’s à Paris en 2009.

Ces deux têtes d’animaux provenant des signes astrologiques chinoises avaient été racheté par la famille Pinault au collectionneur Pierre Bergé et Yves Saint Laurent.

Ces trésors sont des pièces de collection datant de l’empereur Qianlong entre 1736 et 1795. Ils ont été pillé par les occidentaux lors du saccage du Palais d’Été, le 18 octobre 1860 durant la seconde guerre de l’opium.

Ces deux bronzes représentent un rat et un lapin, de 30 cm de haut et de 40 cm de large, ces pièces figuraient sur une clepsydre du palais qui disposait de 12 têtes d’animaux du zodiaque . 5 autres têtes ont été achetées ces dernières années dans des ventes aux enchères par des millionnaires privés , et rendus au musée de Pékin.

En 2007, Stanley Ho, le milliardaire des casinos de , avait déboursé jusqu’à 8,8 millions de dollars pour la tête de cheval, qui a été ensuite rendus à la .
Cinq têtes n’ont pas encore été localisées.

La a longtemps essayé de récupérer ces têtes de bronze et à tenter également d’annuler la vente chez Christie’s responsable des enchères de la collection d’art d’Yves Saint Laurent, en menant une action en justice.

Le collectionneur français Pierre Bergé compagnon d’Yves Saint Laurent et propriétaire des têtes de bronze avant la vente chez Christie’s avait déclaré ne pas vouloir rendre ces trésors aux .

Les têtes astrologiques chinoises avaient été vendus en février 2009 pour un montant de 14 millions d’euros chacune à un acquéreur inconnus qui a enchéri par téléphone.

Le mois qui a suivi, l’acheteur anonyme s’est déclaré en tant que Cai Mingchao, un expert du fonds des trésors nationaux, en charge d’acheter à l’étranger les œuvres d’art chinoises pour la Chine. Il avait alors indiqué qu’il ne verserait pas le montant des enchères. La Chine a pour politique de ne pas acheter les objets qui lui ont été volés.

C’est à ce moment que la famille Pinault s’est porté acquéreur de ces pièces de collection pour un montant secret bien inférieur au prix de l’enchère adjugé.

Lors du diner entre la et la Chine, Francois Henri Pinault faisait partie de la délégation qui accompagne François Hollande pour sa visite en Chine, il a alors annoncé sont intention de rendre à la Chine ces deux têtes de bronze.

Ajouter un commentaire