Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Aigle Azur deviendra bientot une compagnie aeriene chinoise-ChinecroissanceLe quatrième transporteur , , négocie une entrée dans le capital d’.
, la quatrième compagnie aérienne chinoise, dans laquelle est présent au capital le milliardaire américain George Soros, est en négociation finale avec le transporteur français pour entrer dans son capital. Cet accord, nécessite l’approbation du gouvernement et pourrait être signé d’ici la fin de l’année. Interrogé, a préféré ne pas faire de commentaire. Si pour des raisons réglementaires, , comme tout investisseur non communautaire, ne peut prendre plus de 49% du capital d’une entreprise européenne, sa participation dans Aigle Azur serait néanmoins conséquente. Elle dépasserait les 40% selon une source, pour un montant inconnu.

La maison mère d’Aigle Azur est aujourd’hui propriétaire de 100% du capital de Gofast, le président du groupe et de la compagnie, Arezki Idjerouidène, conserverait donc le contrôle. Le projet aurait reçu le feu vert du ministère français des Transports. En s’adossant à un partenaire solide, Aigle Azur pourra non seulement partager les risques mais aussi se développer. Car cette opération capitalistique s’accompagne de synergies en termes d’achats et de réseau entre les deux compagnies avec, à terme, des ouvertures de part et d’autre de lignes entre la et la appuyées par des accords sur des vols en correspondances sur le réseau intérieur d’Hainan et moyen courrier d’Aigle Azur.

Stratégie agressive

Les synergies pourraient aussi se propager à Hong Kong Airlines, détenue à 45% par , qui fait le forcing pour obtenir des droits de trafic afin de desservir la . Un changement de direction stratégique de taille vers le marché le plus dynamique de la planète qui ne peut que conforter la pérennité de cette compagnie disposant d’une douzaine d’appareils (800 salariés en 2010), spécialisée sur l’Afrique du Nord. Pour (cotée à la Bourse de Shanghai), un investissement dans Aigle Azur s’inscrit dans la stratégie agressive de sa maison mère, le groupe HNA (qui possède aussi des actifs dans le transport maritime et l’hôtellerie), de mener des acquisitions en Europe et aux Etats-Unis. “HNA est prêt”, déclarait fin octobre son patron Adam Tam, à l’ Bloomberg. Le groupe, contrôlé majoritairement par la province de Hainan, disposerait d’une ligne de crédit pouvant monter jusqu’à 40 milliards de yuans (4,6 milliards d’euros). Il cible à la fois des compagnies aériennes, des aéroports, des groupes hôteliers ou de locations de voitures.

  1. Mécheri dit,

    Un nouvel envol pour Aigle Azur et enfin des Hommes d’affaires qui avancent …
    Un projet qui, enfin, se concrétise !
    Décision d’autant plus attendue qu’elle est stratégique et non pas de circonstances ( … ) et en toutes hypothèses louée par bon nombre d’observateurs.
    Toutefois, ainsi que très justement relevé dans la vie des affaires, bien souvent – pour l’empire du Milieu – l’engagement contractuel n’a pas vraiment force de Loi et cet état de fait est la porte à la révision des clauses selon l’air du temps et les rapports de force en cours …
    C’est la raison pour laquelle, nous sommes convaincu que tant la holding financière que la société d’exploitation ont habilement sues négocier en amont des conditions favorables quant à cette prise de participation ( refus de garantie d’actif net, pacte d’actionnaires bien ficelé, licence d’exploitation et politique des Prix de transfert sur mesure, clause de non concurrence à l’égard de tous les actionnaires; etc …).
    Enfin, espérons que cette entité – remise à l’honneur- ne reproduira pas les mêmes erreurs qu’Air Littoral avait commises en son temps !
    Bien Cordialement.
    F.Mécheri

Ajouter un commentaire