Les chinois préferent le vin rouge

Les chinois préferent le vin rouge

Les chinois preferent le vin rouge-ChinecroissanceDepuis des années, les Chinois consomment de plus en plus de vin, mais au lieu de diversifier leur consommation, ils semblent préférer le rouge.

D’après un sondage de Vinexpo Asia-Pacific, qui se tient au mois de mai, 99,5% des vins consommés en Chine sont sans bulles, et 91% de ces vins sont des rouges.

Le PDG de Vinexpo Robert Beynat ajoute que cela « ne va pas changer avant longtemps ».

La passion des Chinois pour le rouge se reflète dans la demande et les prix payés aux enchères pour des bouteilles rares comme un Lafite-Rothschild de 1982, dont une caisse a été vendue à un Chinois pour la somme record de HK$1,03 million ($132.770) l’année dernière.

Toujours d’après le sondage, les importations de vins français en Chine ont été multipliées par 7 entre 2006 et 2010, et celles des vins australiens (la région d’origine numéro deux sur ce marché, également réputée pour ses rouges) ont été multipliées par 3,9 sur la même période.

Les vins les plus prisés sont ceux qui dégagent les arômes les plus puissants. L’année dernière, Wine Australia indiquait que les vins australiens qui s’exportaient le mieux en Chine étaient les syrah (la moitié des ventes), suivis des cabernet sauvignon et des merlot.

Selon un sondage Ipsos, en 2011, le vin a représenté 39% du marché des boissons alcoolisées vendues en Chine, devant les alcools traditionnels chinois. Cette croissance est attribuée au fait que les Chinois sont de plus en plus nombreux à boire du vin régulièrement, à table ou au bar, au lieu de le réserver aux grandes occasions.

Un article récemment publié par le quotidien d’Etat China Daily expliquait que le consommateur de vin chinois était « très sensible à la publicité, notamment les campagnes ambitieuses des grands producteurs qui cherchent à donner de la visibilité à leurs marques. Cet environnement dominé par les marques, qui ne s’attache pas aux préférences de goûts, a également affecté le marché des vins étrangers. »

Selon une étude sur le marché du vin en Chine commandée l’année dernière par le gouvernement de Singapour, « le profil type du buveur de vin [chinois] est une personne âgée de 25 à 35 ans, qui aspire à un mode de vie plus sophistiqué ».

Cette étude affirme également que « le goût des Chinois pour le thé pourrait expliquer la popularité du vin rouge dans le pays, puisque les tannins du thé sont exactement les mêmes que ceux que l’on trouve dans le vin rouge ».

Robert Beynat pense néanmoins que les goûts des Chinois vont finir par évoluer avec la croissance du marché.

« L’intérêt des consommateurs chinois pour le vin est de plus en plus prononcé », explique-t-il. « Grâce à la production de vin chinoise, qui affiche une forte croissance, la consommation va se démocratiser. Les amateurs de vin deviendront de plus en plus éduqués en la matière et ces nouvelles connaissances les inciteront à diversifier leur palette de goûts ».

Vinexpo Asia Pacific se tiendra du 29 au 31 mai au Hong Kong Convention and Exhibition Centre.

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *