La Chine, reine de l’économie mondiale en 2020 ?

chine-2020La Chine profite déjà de la forte croissance des autres marchés emergents, avec qui elle réalise une grande partie de ses échanges.

Selon un analyste de la Deutsche Bank, le PIB de l’Empire du Milieu aura dépassé celui des Etats-Unis dans la prochaine décennie, grâce notamment au développement des secteurs énergétiques et de la technologie.


La domination économique mondiale de la Chine sur le reste du monde semble de plus en plus proche. Après le cabinet PricewaterhouseCoopers, qui estimait dans une étude de 2008 que la Chine deviendrait la première puissance mondiale en 2025, Jun Ma, économiste en chef de la Deutsche Bank à Hongkong, rapproche l’échéance. Selon lui, le PIB annuel du pays aura dépassé celui des Etats-Unis très probablement en 2020, soit dans un peu moins de onze ans. Selon l’analyste, la croissance de la Chine sera tirée vers le haut par la vigueur des marchés émergents, qui représenteront environ 70% de la croissance mondiale dans la prochaine décennie. Cette dynamique sera rendue possible par les «investissements massifs» que ce «dragon asiatique» va effectuer auprès de ces pays émergents, qui dans onze ans, n’auront d’émergents que le nom.

Renforcement progressif du Yuan

Selon Jun Ma, le dépassement du PIB américain par la Chine aura pour conséquence une «appréciation graduelle du Yuan», qui pourrait alors être considérée comme une nouvelle monnaie de réserve potentielle.

En attendant, la crise financière affecte également la croissance de l’actuelle troisième puissance économique, le FMI estimant que la Chine ne connaîtra «qu’une» croissance de 6,5% cette année, tandis que le PIB mondial reculera de 1,3%. Du coup, Jun Ma estime qu’il faudra attendre environ 18 mois avant que le pays ne connaisse un nouveau cycle de croissance vigoureuse depuis le début de la contraction économique, soit «à partir de la mi-2010».

Comme leviers de croissance, le pays pourra compter tout particulièrement sur le développement des énergies nucléaires et éoliennes, des télécommunications, de la construction navale, de la recherche médicale, ou encore des entreprises de commerce de détail.

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *