Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Yiwu a l'ambition de devenir une foire internationaleDes cristaux minéraux du Brésil au vin de glace canadien, on peut désormais acheter en gros à , ville de la province orientale du Zhejiang, non seulement des produits “made in China”, mais aussi un large éventail de produits étrangers. Un pavillon des produits importés s’est installé récemment dans le centre commercial “ International Trade City”, affichant l’ambition de la ville de devenir une permanente.

Plus de 10 000 acheteurs étrangers vivent dans la ville, tandis que le nombre de bureaux d’entreprises étrangères s’élève à 2 500. Chaque jour, 2 000 conteneurs de marchandises prennent leur départ d’ici vers plus de 200 pays et régions. Autant de chiffres qui confirment le rôle de comme centre important de l’exportation des produits vers l’étranger.

Ces dernières années, pourtant, la a connu une réévaluation continue de sa monnaie, ce qui a forcé le pays à équilibrer son commerce extérieur. Surtout, sous l’impact de la crise financière, le volume des exportations a subi une chute remarquable et de nombreux produits étrangers commencent à frapper à la porte du .

Dans ce contexte, la ville s’est orientée vers le commerce de gros de produits importés. En octobre 2008 a été créé un pavillon de ces produits, où 20 000 m2 sont consacrés aux transactions.

Aujourd’hui, on peut y trouver plus de 23 000 types de produits de première nécessité, objets d’art ou produits sportifs en provenance de 47 pays, tels que le Japon, la République de Corée et l’Espagne.

“Nous vendons des vins rouges de 11 pays, dont la et l’Italie. Beaucoup de commerçants nous demandent de représenter des marques. Notre société a déjà 20 représentants dans l’ensemble du pays”, indique Wang Hai, directeur général de la Wanguo Wine Co.Ltd..

Ce dernier se félicite d’une augmentation continue de son chiffre d’affaires. Il cite en particulier l’exemple du vin de glace canadien, passé de 50 caisses par mois au début de l’ouverture de leur stand à plus de 300 caisses actuellement.

“Nous ne proposons de stand qu’à des représentants de producteurs ou de grandes centrales d’achat. Nous réduisons ainsi les intermédiaires et cela permet de baisser les prix”, explique Zhao Dongzheng, directeur adjoint du département du du Groupe de International Trade City.

D’après Wang Qing, directeur général du magasin des coquillages “Baoluo”, son entreprise ne proposait auparavant que des produits étrangers non transformés pour les traiter en et les revendre à l’étranger. En raison de la crise financière mondiale, il est devenu difficile d’exporter ces produits vers l’Europe ou les Etats-Unis. Par contre, il a senti un fort potentiel sur le marché intérieur. “Le marché domestique est doté d’une forte capacité d’achats. Les produits exotiques ne manquent pas de clients”, indique-t-il.

Selon les premières statistiques, pour sa phase de démarrage au mois d’août, le pavillon des produits importés a déjà attiré 400 grossistes et agents commerciaux, et réalisé 20 millions de yuans (3 millions de dollars) de chiffres d’affaires.

“Renforcer et agrandir le pavillon des produits importés pourrait favoriser une nouvelle croissance de Yiwu”, estime Wu Weirong, secrétaire du Comité du Parti communiste pour la municipalité de Yiwu.

  1. Olivier dit,

    Cette ville a de l’ambition, dvenir une sorte de 2e Guangzhou.

    Remarque vu le nombre de marchandises qui transite il y a de la place pour tout le monde

  2. Claudio dit,

    Bonjour

    Je suis en chine depuis 4 mois maintenant et j’ai créé ma société active dans l’achat, l’import, export et sourcing, j’ai un bureau à Yiwu et Shenzhen et c’est vrais que c’est impressionnant tout ce que l’on peux trouver dans cette ville de la démesure, du made in China.
    Quelle belle expérience et je vous invite à visiter mon site web : http://www.crgtrading.com
    Salutations

Ajouter un commentaire