Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Sep-10-2016

Quand la Chine achètent des terres cultivables en France

Publié par Olivier Verot dans Economie

Quand la Chine achètent des terres cultivables en France

La s’inquiète alors que la vient d’acquérir une grosse quantité de terre cultivables, environ 1700 hectares.

La est inquiète alors que le groupe Hongyang en provenance de Pékin vient d’acheter plus de 1700 hectares de terres céréalières (orge, blés, et colza) dans la région de l’Indre (voir carte ci-dessous). Au total, quatre exploitations agricoles ont été rachetées dans les villes de Chatillon-sur-Indre, Clion et Vendœuvres.

La raison derrière cette transaction reste mystérieuse, le groupe a déboursé plus de 11000€ par hectare, ce qui représente plus de trois fois le prix normal pour ce type de terrain dans la région. Le groupe Hongyang de Pékin, est connu pour la production d’équipement de station-service ce qui rend cette récente acquisition incompréhensible pour les habitants de la région et les agriculteurs voisins. Personne du côté du groupe ne s’est manifesté depuis l’achat, seules quelques salariés s’occupent de récolter les céréales sur les terrains.LC160414-Indre_0_600_284

Les en

Cette acquisition par le groupe Pékinois Hongyang renforce l’implantation des investisseurs chinois sur le territoire nationale français. Beaucoup de capitaux chinois ont déjà permis le rachat de vignobles et de châteaux dans la région de Bordeaux. Cette fois-ci, on assiste à une diversification des chinois dans l’hexagone. Un exploitant agricole voisin a déclaré « ll y a des bouts de France qui partent à l’étranger. C’est le droit de propriété, ça veut dire que ces gens-là auront le droit de faire ce qu’ils veulent. Donc, on peut tout imaginer »Même la personne qui a servi d’intermédiaire pour la transaction ne semble pas en savoir plus « On n’en sait pas plus que vous (…), on ne voit personne». Les consignes laissées par le groupe sont très vague mais le groupe désire faire fructifier cette transaction.

Un problème ?

Hervé Coupeau, président de la branche départementale du principal syndicat agricole, la FNSEA assure que le groupe à l’intention d’acquérir plus de 10000 hectares de terrain ce qui représenterait environ 70 des 4300 exploitations agricoles de la région.  « Ce que je sais, c’est qu’elle est dirigée par une habitante de Pékin qui vit avec un Français. C’est lui qui se serait occupé des transactions. Il vient voir des exploitants en difficulté et leur propose de racheter leurs terres à bon prix. Je comprends ceux qui acceptent». Ces transactions posent problème à la population locale alors que les prix fonciers ont fortement augmenté. En outre, l’exploitation de ces terres va nécessiter l’achat de matériel (pesticides et engrais) ainsi que des véhicules agricoles. Mais il semblerait que tout sera acheté à l’étranger. Mr. Coupeau a indiqué « Le but de ce type d’entreprise est d’acquérir un maximum de terres pour les exploiter par des salariés et probablement exporter les céréales ». Ce qui signifie que la commercialisation des céréales se fera en dehors du sol français et que les professionnels de la région ne seront pas en charge de la transformation ni de la distribution.

u=3859176976,1131221417&fm=771&gp=0

Cette affaire va bien plus loin qu’une simple malentendu entre deux pays puisqu’elle pourrait poser problème à l’autonomie alimentaire du pays.

Lire aussi : chinois en France dans le High Tech et dans le tourisme. 

 
 
 

Ajouter un commentaire