Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Fév-26-2010

Des milliers de touristes chinois font du shopping

Publié par Pierre dans Tourisme

Un millier de viennent aux Etats-Unis pour y faire du tourisme et dépenser en moyenne chacun 6.000 dollars US et selon les dernières statistiques établies, à New York, ils ont consacré 95% de leur temps à faire des achats et ensuite à jouir de la gastronomie américaine. En voyant le millier de touristes faire du shopping et du lèche-vitrine, les commerçants et les boutiquiers newyorkais rayonnent de joie et de plaisir.

Une fois qu’on s’est enrichi, il est tout à fait naturel qu’on désire améliorer la qualité de sa vie, toutefois, il est important qu’on garde sa raison et son bon sens dans les dépenses et la consommation, et surtout ne pas gaspiller inutilement l’argent gagner à la sueur de son front. Pour la plupart des étrangers, ils préfèrent les , mais pour eux c’est faire du tourisme dans son vrai sens et ils ne feront jamais comme les qui consacrent 95% de leur temps et de leur argent à faire des achats. Car, ils considèrent comme le plus important dans leur voyage c’est de jouir du paysage et d’observer les conditions et mœurs locales. Selon les études menées par le quotidien hongkongais « », les trois pays actuellement aux premiers rangs du monde pour la consommation de produits de luxe sont par ordre de priorité les suivants : le Japon, la et les Etats-Unis.

Parmi eux, la , avec un montant total de 8,6 milliards de dollars US consacrés aux achats d’articles de luxe et un taux d’occupation mondial de 25%, a dépassé pour la première fois les Etats-Unis pour devenir deuxième dans le monde. Peut-être que cela reflète justement le penchant des nouveaux parvenus pour toute chose de luxe et pour la consommation ostentatoire.

Il est permis à une partie de la population de s’enrichir la première, mais à condition qu’elle observe et respecte les lois et les règlements concernés et que sa fortune soit acquise en toute légalité. Ensuite, pour ce qui est de sa façon de dépenser son argent et de ses acquisitions d’objets et de produits, à vrai dire personne n’a le droit d’en redire, mais le problème c’est qu’il se produit de plus en plus ce genre de chose qui démontre la disparité des revenus, qui présente un contraste frappant entre riche et pauvre et qui indique que l’écart entre les deux se creuse et devient de plus en plus grand. En ce qui concerne la nouvelle sur le millier de qui consacrent presque tout leur temps et leur argent à faire des achats aux Etats-Unis, la réaction des internautes chinois a été immédiate : seulement un petit nombre les approuvent tandis que la plupart les critiquent sévèrement pour leur consommation ostentatoire du luxe, ce qui prouve que la grande majorité de la population chinoise désapprouve ses concitoyens parvenus qui vont à l’étranger pour faire étalage de leur richesse en procédant frénétiquement à des achats de produits de luxe de grandes marques.

C’est en raison de la réalité sociale actuelle qui fait que la fortune des richards chinois augmente rapidement de façon démesurée alors que le revenu des pauvres croît trop lentement et que les parvenus ont les possibilités de consommer les produits de luxe et les articles hauts standing, de faire des à l’étranger, d’acheter tout ce qui leur plaît et de passer leurs vacances en allant en villégiature. Par conséquent, ce genre d’inégalité permanente dans la distribution et la répartition des fruits du développement économique constitue peut-être un fort signal de danger, ou tout au moins, il sème la discorde et la mésentente entre les divers milieux de la société chinoise, creuse plus profondément l’écart qui les divise et deviendra certainement une pomme de discorde.

Une société stable et harmonieuse doit être en forme d’olivier et non pas en forme d’haltères dont l’écart entre les deux extrémités devient de plus en plus grand ou en forme de la lettre “丁”à l’envers. En réalité, pour ce qui est des problèmes concernant le revenu social et l’écart entre riches et pauvres, des savants et des sociologues ont entrepris depuis longtemps des études en la matière et ont obtenu une grande quantité de données convaincantes. De façon générale, le développement de la société chinoise n’a pas encore atteint sa maturité et actuellement pour les Chinois ce n’est pas le moment de se laisser aller à la prodigalité et au gaspillage et de jouir ostensiblement sans retenue.

Dans la situation actuelle où la plupart de la population chinoise dispose d’une faible capacité de consommation, il est tout à fait insolite et excentrique que les parvenus, qui ont atteint rapidement une importante situation sociale sans en acquérir les manières et le savoir-vivre, font étalage de leur richesse et dépensent sans compter, alors que leur façon d’agir est en réalité un découvert des biens sociaux. Le phénomène de consommation et de tourisme ostentatoires est complètement incompatible avec la phase actuelle de la de notre pays et il cause grand tort au développement à long terme de la société chinoise.

Ajouter un commentaire