Chinecroissance

Toute l'Actualité Economique de la Chine et sa croissance

Juin-8-2009

Gucci renforce sa présence en Chine

Publié par Pierre dans Luxe en Chine

Gucci renforce sa presence en Chine-ChinecroissanceMagasins en

Avant la fin de l’année, la marque de , prévoit d’ouvrir 2 ou 4 magasins supplémentaires en . D’ici quelques années, devrait compter 40 boutiques en , a-t-il ajouté. La marque compte déjà 50 magasins au Japon et environ 70 en Europe.

Performances

  • Chiffre d’affaires : 20,2 milliards d’euros en 2008 (+5,8%)
  • Résultats : Résultat opérationnel courant à 1,721 milliards d’euros (+5,4% par rapport à 2007) – Résultat net part du groupe en légère progression en 2008 (+0.2% à 924 millions d’euros).
  • Prévisions : le groupe juge l’environnement économique incertain. Va poursuivre les actions engagées en 2008, notamment les plans d’économie au sein de la Fnac et de Conforama. 1.200 suppressions de postes pourraient être menées en 2009 pour ces deux enseignes.

Stratégies

  • Après une période de croissance externe marquée par des acquisitions importantes, le groupe s’attache désormais à sa croissance interne et à valoriser son réseau de distribution, notamment au sein de Puma et de Group. Le groupe veut se recentrer sur l’équipement de la personne. souhaite également accélérer le désendettement à moyen terme.
  • Evènements financiers : Virage stratégique majeur en 1999 avec une entrée dans le secteur du à travers l’acquisition de 42,2% de Gucci Group. Depuis ce groupe est contrôlé totalement par à l’issue d’une OPA. L’autre opération importante a été l’e rachat de Puma en avril 2007. Elle s’inscrit dans la stratégie d’expansion du groupe tournée vers des marques fortes et une grande maîtrise du réseau de distribution.

Les points forts de la valeur

  • Le portefeuille d’activités du groupe inclut des marques mondiales puissantes ;
  • Le recentrage sur le métier du a permis à d’inclure une activité bénéficiant d’une forte marge opérationnelle courante (18,9% en 2007 contre 8,6% pour l’ensemble du groupe)
  • Le groupe a sensiblement réduit son endettement en 2008 avec un gearing (ou ratio d’endettement) passant de 57% à 52% entre 2007 et 2008 ;
  • L’internationalisation (encore renforcée en 2008) permet au groupe de diversifier ses sources de revenus et de limiter les effets de la crise en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord ;
  • PPR réagit face à un contexte économique déprimé : après les 672 suppressions de poste chez La Redoute, programme de réduction des coûts également à la Fnac et chez Conforama. Même Gucci est concerné par ce plan d’austérité avec une baisse de son budget d’ouverture de nouvelles boutiques.

Les points faibles de la valeur

  • Le pôle luxe continue à représenter une faible part du chiffre d’affaires en 2008 (16,7%) alors que ce sont surtout les activités de distribution qui pâtissent de la crise actuelle ;
  • Les enseignes La Redoute et Conforama connaissent des difficultés structurelles : suite aux mauvaises performances du premier semestre 2008 La Redoute a choisi de supprimer plus de 10% de ses effectifs.
  • Puma, récemment acquis, a affiché des résultats inférieurs aux prévisions des analystes sur le quatrième trimestre 2008 (le bénéfice d’exploitation a chuté de 76,7% et le bénéfice net de 78,8%). De pus, la marque anticipe une année difficile pour 2009.

La valeur et son secteur

  • Principales activités : PPR intervient dans les domaines de la distribution spécialisée et du luxe à travers 6 branches opérationnelles : Fnac, Redcats Group, Conforama, CFAO, Puma et Gucci Group.
  • Le secteur : PPR, qui se présente comme un groupe de luxe mais tire une large part de ses revenus de la distribution, doit faire face à la déprime de la consommation dans un contexte de crise mondiale. Le secteur du luxe souffre également (mais dans une moindre mesure ) et certaines maisons ont déjà réduit leur production. Certaines recourent même au chômage partiel.
  • La valeur dans son secteur : PPR est un des leaders mondiaux à la fois dans la distribution spécialisée et le luxe

Comment suivre la valeur

Le groupe devrait continuer à céder certains actifs non stratégiques (récemment le moteur de recherche Shopoon). Il cherche à vendre le distributeur informatique Surcouf. L’objectif est de concentrer ses moyens sur les acquisitions récemment menées, notamment Puma. Par contre, PPR n’étudiera aucune acquisition en 2009, quelque soit le prix.

Ajouter un commentaire